Home Actualités Haïti débat : Le PM Jouthe exige aux ressortissants haïtiens voulant retourner au bercail une attestation négative au Covid-19
Actualités - avril 20, 2020

Haïti débat : Le PM Jouthe exige aux ressortissants haïtiens voulant retourner au bercail une attestation négative au Covid-19

Dans une lettre adressée au Ministre des Affaires Étrangères et des Cultes, Claude Joseph, le 9 avril dernier, rendue publique ce weekend, le Premier Ministre, Joseph Jouthe, exige aux ressortissants haïtiens désirant de rentrer au pays de soumettre une attestation récente d’un résultat négatif au Covid-19. Ces ressortissants doivent présenter aussi une réservation de voyage confirmé et la preuve d’une réservation d’hôtel pour un confinement de 14 jours à Visa Lodge ou Servotel.

Le chef du gouvernement n’entend pas prendre de risque. En effet, il conditionne aux haïtiens souhaitant retourner au bercail la soumission d’une attestation récente prouvant qu’ils ne sont pas infectés du coronavirus. Joseph Jouthe dit adopter cette mesure au regard de la fragilité du pays et du système sanitaire haïtien.

Le premier ministre joue la carte de la prudence. Sa décision d’éviter de rapatrier des cas de Covid-19 dans le pays vise à protéger les haïtiens de l’intérieur qui sont au nombre de 11 000 000, selon les estimations, par rapport  à ceux de l’extérieur avoisinant les 4 000 000.

Sur les 47 cas liés à la pathologie enregistrés au lundi 20 avril 2020, 36 arrive en Haïti en provenance des pays étrangers, nous informe Présimon Jean.

Le coronavirus a été importé en Haïti. Ce virus est très virulent. Il a une grande capacité de propagation. Sa capacité de contagion est due au fait que les personnes infectées, couvant la maladie pendant une période allant jusqu’à 14 jours, peuvent en contaminer d’autres avant de manifester elles-mêmes ses symptômes. Toute mesure visant à escamoter une catastrophe dans le pays est bienvenue.

Le nouveau chef de la primature, dans cette communication, demande aux ressortissants haïtiens bloqués à l’étranger de présenter une réservation de voyage confirmé et une réservation d’hôtel à Visa Lodge ou Servotel pour qu’ils soient bénéficiés d’une autorisation de retour en Haïti.

Examinant cette dernière mesure, notre analyste politique, Ené Val, dénonce, son inconstitutionnalité.  Selon lui, cette décision du chef du gouvernement est illégale. L’État, dit-il, doit prendre en charge le coût de confinement de tous les ressortissants comme pour tous les haïtiens sédentaires atteints par la maladie.

« Au lieu de faciliter la rentrée des haïtiens en déplacement, le premier ministre cherche de préférence à leur fermer la porte », a-t-il fait savoir, lors de la retransmission de l’émission Haïti débat, indiquant que les dirigeants se doivent de garantir le rapatriement de tous  les ressortissants haïtiens manifestant leur volonté de recouvrer leur patrie à l’instar des autorités étatiques des autres pays.

Mozard Lombard,

[email protected],

Tél : (509) 3147-1145

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *