Home Actualités Haïti débat / Le dossier de Roudy Rood Boy : Si la star a des gens qui le détestent, ce n’est ni Présimon Jean ni moi, formule Garry Pierre Paul Charles
Actualités - mars 30, 2020

Haïti débat / Le dossier de Roudy Rood Boy : Si la star a des gens qui le détestent, ce n’est ni Présimon Jean ni moi, formule Garry Pierre Paul Charles

Après sa guérison du coronavirus, Roudy Rood Boy a fait la une des médias. Dans une vidéo diffusée, dimanche soir, aux environs de six (6) heures, le très populaire chanteur haïtien a déploré la publication du résultat positif de son test au Covid-19 à son insu.

Les journalistes Garry Pierre Paul Charles et Présimon Jean ont été pointés du doigt pour avoir relayé l’information qui ne peut être rendue publique que par le laboratoire national. Autour de cette problématique qui a défrayé la chronique ce lundi, le PDG de la Radio Télé Scoop a exprimé une position contre la destruction de l’étoile confirmée haïtienne.

« J’aimerais vous dire, Roudy, si vous avez des gens qui vous détestent, ce n’est ni Présimon Jean ni moi. Que vous continuiez à travailler ! Nous vous aimons beaucoup », lui a-t-il fait savoir, pour lui exprimer sa bienveillance.

En vue de maintenir la lutte contre le coronavirus en Haïti, Garry Pierre Paul Charles invite la jeune star haïtienne à s’investir, elle aussi, après son heureux rétablissement, dans la grande campagne de sensibilisation qui est déjà lancée à l’échelle nationale. Aussi, lui-a-t-il demandé de, tout de suite, composer une chanson de circonstance pour ramener les incrédules à la raison.

L’opinion incrédule croit que Roudy Rood Boy n’a pas été pas infecté par le covid-19, tandis que le cas de l’artiste aurait dû être un exemple indiscutable, palpable de l’existence de la maladie sur notre territoire. Incroyablement, Roudy est accusé de faire le jeu de la présidence qui, de l’avis de plus d’un, veut en profiter pour gagner de l’argent de l’international.

« Si une pandémie qui fait des ravages en Italie, en Espagne où des centaines de personnes en sont décédées chaque jour, alors que nous persistons à assimiler le cas de Roudy à la politique, nous avons de sérieux problème », estime Présimon Jean, lors de la retransmission de l’émission Haïti débat du lundi 30 mars 2020.

En Haïti, on ne croit pas à l’évidence des faits. Mais, on croit aveuglement à l’évidence des mythes. A l’on ti pèp sovaj ooo.

Mozard Lombard,

Éditorialiste de la Radio Télé Scoop,

Tél : (509) 3147-1145,

Email : [email protected]

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *