Home 5 Actualités 5 Scoop édito : Un cas de coronavirus confirmé en Haïti, la population semblait ne pas être prête à accepter la maladie

Scoop édito : Un cas de coronavirus confirmé en Haïti, la population semblait ne pas être prête à accepter la maladie

Le bilan de la pandémie de coronavirus ne cesse de s’alourdir. Plus de 220 000 cas de contamination et 9000 décès ont été confirmés au jeudi 19 mars 2020. Le nouveau virus, à date, s’étend dans près de 160 pays à travers le monde, dont Haïti.

Une peur bleue s’installait avant même la confirmation de l’information ce jeudi 19 mars dans le pays. La maladie est entrée sur le sol haïtien, alors que la population semblait ne pas être prête à accepter la maladie. À chaque annonce de cas suspect, certains membres se mettaient sur leurs pieds de guerre. Ce premier cas confirmé dans le pays va-t-il déclencher des hostilités ?

Le comportement de plus d’un dans la population, face à la menace de la maladie, doit humainement nous interpeller. Ne voulant pas cacher sa situation tout en faisant preuve d’un grand sens de responsabilité, l’universitaire citoyen, Bellamy Nelson, a failli d’être tué pour avoir sollicité une prise en charge pansant qu’il présentait les symptômes du coronavirus. Le professeur a pris cette décision sachant qu’il revenait des États-Unis, le pays qui est devenu, ce jeudi, le 6e foyer mondial de la pandémie.

Au moment de sa transportation à l’hôpital pour la prise en charge de son cas, un groupe d’individus armés de machettes s’apprêtait à le tuer. Ayant été informé à temps en cours de route dans l’ambulance qui assurait son transport, il a dû rebrousser chemin pour sauver sa peau.

« Je dirais à ces gens malintentionnés que ce genre de comportement ne rendrait aucun service à la population. Au contraire, il poussera les personnes qui sont véritablement contaminées à cacher la maladie », a expliqué Garry Pierre Paul Charles, lors de la retransmission de l’émission Haïti débat du jeudi 19 mars en cours, avant d’enchainer qu’au lieu de faire preuve d’humanité, nous témoignons d’un comportement de barbare.

Bellomy Nelson a frôlé la mort, tandis que le résultat de son examen médical au coronavirus est négatif. Moins de 24 heures après le résultat du test du professeur de l’Université de Limonade, un autre cas suspect a été déclaré à Saint Michel de L’attalaye. Après avoir été testé par les agents sanitaires du MSPP, la personne suspectée de nationalité Belge, mise en quarantaine, est en attente de son résultat en provenance du laboratoire national.

Le résultat de l’examen du belge n’est pas encore rendu, un autre cas vient d’être confirmé cet après-midi. Nous avons appris la nouvelle suite à un tweet diffusé par le directeur de la Radio Télé Scoop, Garry Pierre Paul Charles, sur son compte personnel.

Nous n’étions même pas encore entrés à l’air du corona en Haïti, les vendeurs de produits de désinfectant faisaient du marché noir. Brusquement, le prix du Sanitizer flambe dans les supermarchés. Il est passé de 75 à 350 gourdes. La logique de la flambée des prix des produits dans ce contexte de coronavirus peut exploser le pays.

Mozard Lombard,

Éditorialiste de la Radio Télé Scoop,

Tél : (509) 3147-1145,

Email : [email protected]

Réagir à cet article

About Mozard Lombard

Mozard Lombard

Check Also

L’ancien Ministre de la justice, Me Jean Roudy Aly, installé à la tête de l’OMRH

L’ex Ministre de la Justice et de la Sécurité Publique,  Jean Roudy ALY, a été …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *