Home 5 Actualités 5 Haïti débat / Changement de régime : Saurel Jacinthe prône une transition ouverte pour ne pas répéter les erreurs de 1986

Haïti débat / Changement de régime : Saurel Jacinthe prône une transition ouverte pour ne pas répéter les erreurs de 1986

Après l’accord trouvé à l’hôtel Marriott le weekend 8 et 9 novembre dernier, l’opposition institutionnelle haïtienne s’est déjà mise au travail pour désigner les personnalités qui doivent assurer la transition devant remplacer le pouvoir en place. Saurel Jacinthe prône une transition ouverte, incluant tous les partis, même le PHTK, pour ne pas répéter les erreurs de 1986.

Depuis l’obtention de l’accord à l’hôtel Marriott, les acteurs de l’opposition enclenchent le processus de désignation du président et du premier ministre qui doivent garantir la transition.  Ils ont commencé cette semaine à travailler sur les quatre (4) grands points que contient ce consensus, à savoir la gouvernance, la feuille de route, la durée de la transition et un programme d’urgence post Jovenel Moise.

Joint au téléphone ce vendredi 15 novembre 2019, lors de la retransmission de l’émission Haïti débat, le sénateur de l’Artibonite Youri Latortue nous a informés de l’état de l’avancement du processus. « Nous avançons. Nous sommes en train de travailler sur le choix du président et du premier ministre », a indiqué le parlementaire,  qui estime que la durée de cette transition doit être étendue sur le reste du mandat de Jovenel Moise.

Pour Youri Latortue, cette transition ne devrait pas être une transition électorale. Elle doit être une transition refondatrice de la nation. Cette nouvelle alternative, d’après l’ancien président de l’Assemblée nationale, doit se fonder sur deux grands chantiers : le dialogue national et le cadre légal du pays, à savoir la constitution.

De son côté, le sénateur de la Grand Anse, Saurel Jacinthe, prône une transition inclusive. Selon lui, celle-ci doit être ouverte à tous, même aux membres du parti PHTK. « Nous ne sommes pas suffisants. Nous sommes ouverts à tous, même au parti PHTK. Nous n’avons pas le droit de refaire les erreurs de 1986 », a-t-il dit.

En ce qui le concerne, Jean Renel Sénatus émet des doutes sur la bataille que s’engagent les protagonistes de l’opposition. « Je doute beaucoup des acteurs. Je ne souhaite pas que cette lutte s’inscrive dans la continuité de la logique ‘’ôte-toi que je m’y mets’’ », a exprimé le sénateur de l’Ouest.

Le politique Watson désir ne voit pas d’un bon œil la démarche des protagonistes de l’opposition de remplacer le président. Selon lui, cette résolution est absurde. « Je pense que c’est une absurdité la ligne que suivent les membres de l’opposition pour remplacer le président de la République », a fait savoir l’initiateur de la perspective 2022.

Pour le journaliste, il revient au chef de l’État de décider s’il doit partir ou pas. Watson Désir invite les deux camps au dialogue pour le dénouement de la crise.

Mozard Lombard,

Journaliste/Rédacteur de la Radio Télé Scoop,

Tél : (509) 3147-1145,

Email : [email protected]

Réagir à cet article

About Mozard Lombard

Mozard Lombard

Check Also

Haïti débat / Claudy Gassant au sommet de l’ULCC : Que veut montrer Jovenel Moise ?

Accusé de corruption, Jovenel Moise a nommé un antagoniste à la tête de l’ULCC. La …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *