Home 5 Actualités 5 Haïti débat / La BRH entre le favoritisme et la collusion de deux sociétés : Le sénateur Youri Latortue exige des explications sur la conversion du conseil de l’AGRITRANS en conseil de la SOFIDAI

Haïti débat / La BRH entre le favoritisme et la collusion de deux sociétés : Le sénateur Youri Latortue exige des explications sur la conversion du conseil de l’AGRITRANS en conseil de la SOFIDAI

Le président de la Commission Ethique et Anti-Corruption du Sénat de la République, Youri Latortue, dans une lettre adressée à Carl Murat Cantave, en date du 5 septembre 2019, a dénoncé une situation de favoritisme au sein de la Banque de la République d’Haïti (BRH). Il a attiré, par ailleurs, l’attention sur un cas de collusion entre deux sociétés : AGRITRANS et SOFIDAI.  

Youri Latortue sollicite l’intervention du président de l’Assemblée nationale, Monsieur Carl Murat Cantave, auprès du gouverneur de la BRH, Jean Baden Dubois, afin qu’il fournisse des explications sur les avantages accordés à la toute récente Société privé, SOFIDAI, au détriment d’autres structures légitimes de financement de l’État haïtien.

Accréditée sur la page web de la Banque comme une référence institutionnelle de financement, cette société inconnue, de moins d’une année d’existence, déplore le sénateur, bénéficie de l’endossement de l’institution bancaire.

Le leader du parti AAA a écrit au président Cantave pour attirer son attention sur le fait que les anomalies de ce dossier concernent les plus hautes autorités de l’État. Selon lui, le conseil de la SOFIDAI est une copie conforme de celui de l’AGRITRANS.

« La composition du Conseil d’Administration de la SOFIDAI, appelé désormais à gérer des millions de dollars avancés par la BRH, à un taux largement préférentiel, est quasiment le duplicata du Conseil d’Administration de la Société AGRITRANS, objet de plusieurs scandales de corruption », a révélé le parlementaire, soulignant que le taux accordé par la BRH à la SOFIDAI est de 1 %, alors que celle-ci finance les agriculteurs à un pourcentage de 6 %.

Ainsi, le président de la commission Ethique et Anti-Corruption exige du gouverneur Dubois un document économique, financier et légal qui justifie ce montage autorisé par la BRH faisant fi des lois contre le blanchiment des avoirs les plus élémentaires et de la justice haïtienne.

Mozard Lombard,

Journaliste/Rédacteur de la Radio Télé Scoop,

Tél : (509) 3147-1145,

Email : [email protected]

Réagir à cet article

About Mozard Lombard

Mozard Lombard

Check Also

Tweet de GPPC:Grève et Manifestation anti gouvernementale à Port de Paix

Grève et Manifestation anti gouvernementale à Port de Paix aujourd’hui pour réclamer le départ de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *