Home 5 Actualités 5 Haïti débat / Le dossier Petro Caribe : Déjà trop politisé, ce dossier est approché avec un déséquilibre compromettant

Haïti débat / Le dossier Petro Caribe : Déjà trop politisé, ce dossier est approché avec un déséquilibre compromettant

L’infiltration de la politique dans le dossier Petro Caribe constitue un obstacle majeur à la réalisation du procès tant attendu par la nation. Les politiques, par tous les moyens, cherchent à l’influencer dans le sens de leurs intérêts. Ce dossier brulant risque de devenir un tribunal de contentieux. Si on ne se surpasse pas pour vider ces contentieux en se laissant guider par un esprit scientifique dans la démarche, cette affaire de Petro Caribe sera vouée à l’échec.

La politisation de cet épineux dossier tend à le faire banaliser. En insistant sur certains cas et en négligeant d’autres, cette préoccupation risque de devenir une utopie. Le déséquilibre avec lequel on aborde ce problème le fait perdre tout son sérieux.

Nous avons intérêt à nous ressaisir, si nous voulons vraiment que ce procès se réalise avec équité et objectivité. Cette grande occupation est abordée avec trop de subjectivité. Toutes les personnes, les institutions indexées doivent se présenter par devant la justice.

En politisant le dossier, nous faisons passer certains pour les seuls coupables. Nous sommes en train d’offrir une échappatoire à d’autres. Ce n’est pas la meilleure méthode pour arriver au jugement.

Le président Jovenel Moise est la principale cible dans cette affaire. Il est, pourtant, l’un des indexés. Constatant ce déséquilibre, dans un article publié dans les colonnes du journal américain Miami Herald, il sollicite un appui technique de l’OAE dans les audits pour avoir un rapport balancé.

Son indexation pousse ses frondeurs et autres à réclamer sa démission parce qu’ils estiment qu’avec lui à la tête de l’État haïtien le jugement ne sera jamais réalisé. S’il y en a certains qui exigent son départ anticipé pour son indexation dans ce dossier, il y en a d’autres aussi qui demandent le renvoi de tout le parlement haïtien.

La dissolution du parlement est exigée également parce ce que pour beaucoup de gens un bon nombre de parlementaires devront se comparaitre aussi devant la justice. Car, le parlement, tout comme Jovenel Moise, est aussi indexé. Des parlementaires exécutaient des projets avec le fonds Petro Caribe.

«  Ce n’est pas seulement avec Jovenel Moise le procès ne pourra pas se réaliser. Il ne sera pas possible non plus avec ni les sénateurs ni les députés. Il sera difficile de réaliser le procès si le parlement continue d’exister », a affirmé le journaliste sénior Gary Pierre Paul Charles, lors de la retransmission de l’émission Haïti débat de ce mercredi 17 juillet 2019.

Il faut dire que l’approche est déséquilibrée au point que l’on a tendance à incriminer les contractuels en oubliant les ministres qui ont donné les contrats. Si les contractuels sont coupables, explique le journaliste politique, Présimon Jean,  les contractants le sont également. Avant même de juger ceux qui ont reçu le contrat, il faut penser à juger ceux qui le donnent.

La population s’est déjà trop investie dans ce dossier. Nous devons prendre toutes les dispositions pour réaliser un procès juste et équitable en bonne et due forme.

Mozard Lombard,

Journaliste/Rédacteur de la Radio Télé Scoop,

Tél : (509) 3147-1145,

Email : [email protected]

Réagir à cet article

About Mozard Lombard

Mozard Lombard

Check Also

Haïti débat / Manifestation aux Gonaïves : L’opposition politique haïtienne continue de réclamer la démission de Jovenel Moise

Plusieurs milliers de personnes ont arpenté, ce jeudi 5 décembre 2019, les rues de la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *