Home 5 Actualités 5 Haïti débat / Sorel Jacinthe autour de sa désolidarisation avec le pouvoir : L’ancien député en a marre des erreurs du président et des attaques de certains de ses partisans

Haïti débat / Sorel Jacinthe autour de sa désolidarisation avec le pouvoir : L’ancien député en a marre des erreurs du président et des attaques de certains de ses partisans

Le sénateur du département de la Grand Anse, Sorel Jacinthe, a réaffirmé son désaccord avec le président de la République, Jovenel Moise, sur les antennes de la Radio Scoop FM, lors de la retransmission de l’émission Haïti débat de ce mardi 16 juillet 2019. Chargé de la mission de faciliter des dialogues entre la présidence et les acteurs de l’opposition avec qui il développe de bonne relation, l’ancien député de la ville de Jérémie se dit indigné des erreurs répétées du chef de l’État et des attaques subites de certains partisans du régime en place.

Dans une intervention responsive sur l’analyse de sa déclaration de désolidarisation avec la présidence, consécutivement à la révélation du DG de la PNH indiquant que la police avait saisi 10 containers qu’elle était obligée de relâcher après plusieurs tentative pour entrer en contact avec les autorités supérieures qui n’ont pas eu de suite, à l’émission Haïti débat du lundi 15 juillet écoulé, Sorel Jacinthe, tout en reconnaissant qu’il s’était exprimé sous le coup de l’émotion, s’est montré fatigué avec le pouvoir.

« Je reconnais que j’étais sous l’émotion. Je ne devais pas faire la déclaration dans cet état. Je présente mes excuses. Je ne pouvais pas faire autrement. Ma position est toujours la même. Je pense qu’il faut changer la donne », a-t-il martelé.

Le sénateur laisse comprendre qu’il a tourné le dos au pouvoir pour l’incapacité du président à trouver une solution à la crise, qui, d’après lui, est d’ordre politique.

Depuis quelques 5 mois, Haïti souffre de l’absence d’un gouvernement légitime à cause d’un climat tendu qui existe entre la présidence et le parlement haïtien empêchant ainsi au pays de fonctionner suivant la voie légale. Pour dénouer la crise, l’élu de la Grand Anse propose une solution d’État, non pas partisane.

À en croit Monsieur Jacinthe, en dépit de sa longue expérience dans la fonction publique et sa bonne compréhension de l’administration du pays, dans le contexte actuel, Lapin ne répond pas à la solution du problème. Selon lui, dans la logique de cohabitation qu’il dit, d’ailleurs, conseiller au président et que le moment exige, le PM nommé ne sera pas déclaré personna grata au parlement haïtien.  

Le parlement, indique Sorel Jacinthe, fait partie du problème, il doit faire partie de la solution. Une crise ne se résout pas de manière partisane. Il faut impliquer tous les acteurs. Cette crise ne sera pas débrouillée avec la constitution, mais de préférence suivant un grand compromis.

Mozard Lombard,

Journaliste/Rédacteur de la Radio Télé Scoop,

Tél : (509) 3147-1145,

Email : [email protected]

Réagir à cet article

About Mozard Lombard

Mozard Lombard

Check Also

Haïti débat : La voiture utilisée par le bandit Arnel Joseph était mise par le MICT à la disposition de Youri Latortue, rapporte Rosemond Jean

Le militant et allié du parti politique PHTK, Rosemond Jean, a pointé du doigt les …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *