Home Actualités Haïti débat / Le système haïtien: Le changement est plus que nécessaire
Actualités - juin 25, 2019

Haïti débat / Le système haïtien: Le changement est plus que nécessaire

La crise sans nom qui affaisse la société haïtienne depuis tantôt un an a, de fait, confirmé l’essoufflement du système socio-politique haïtien. Ce système, qui est un terreau de corruption, encourage la médiocrité. Il chasse presque tous les cadres du pays. Avec ce système macabre, la population risque de perdre toutes les valeurs de l’éthique, de la moralité, de la décence, de la justice et de la bienveillance. Le changement est plus que nécessaire. Mais, on doit être prudent pour ne pas se faire manipuler par des espiègles.

La société exige le changement du système pour en finir avec la corruption, l’injustice, l’impunité, les malversations, l’inégalité. Nous avons cultivé des mauvaises pratiques. Nous en faisons une culture. Nous en faisons des normes. Nous agissons à l’inverse du bon sens. Chez nous, le correct devient incorrect. Nous faisons l’apologie de la violence. Nous sommes devenus des nécrophiles. Nous tuons la vie.

La population revendique un changement radical dans le mode de fonctionnement des appareils, de l’État. Les institutions étatiques fonctionnent mal. Il faut être circonspect avec le mot intelligent en Haïti. Chez nous l’intelligence n’est pas forcément une qualité. On est intelligent quand on se dispose pour ne pas rentrer bredouille, quand on rafle le trésor public. Nous ne pouvons pas continuer à se nourrir des maux.

Certes, la population réclame une autre société. Mais, pour construire cette nouvelle société, il nous faut de nouveaux citoyens avec une mentalité différente.  Ces modernes citoyens dont nous avons besoins ne vont pas tomber du ciel. On n’est pas né citoyen. On le devient. On ne le devient que par l’éducation. Il faut absolument repenser le système éducatif haïtien pour avoir des citoyens originaux et pour édifier une autre société.

Nous sommes un produit de l’éducation, de la famille, de l’église, des médias, le fruit de notre milieu.  Pour avoir une société donnée, nous devons maitriser les appareils idéologiques. Nous n’habitons pas le sol haïtien de manière anarchique. Nous avons un État. Les politiques doivent assumer leurs responsabilités envers la nation. La politique, d’après Larousse, est définie comme la science et l’art de gouverner un État. Contrairement à sa définition, nous la faisons de la politique sans science, sans art.

La politique en Haïti est confiée aux amateurs pour ne pas dire aux médiocres. Confier la politique aux amateurs, c’est leur confier notre destin. Le destin d’un peuple est entre les mains de ses dirigeants. Malheureusement, les intelligentsias du pays ont abandonné ce rôle imminent à des ignorants, des irresponsables. Il est gravissime de se laisser gouverner par des cancres, par des politicards pour reprendre le mot du politologue Ené Val.

Mozard Lombard,

Communicateur Social,

Journaliste/Rédacteur de la Radio Télé Scoop,

Tél : (509) 3147-1145,

Email : [email protected]

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *