Home 5 Actualités 5 Décès du dernier survivant d’Hiroshima et de Nagazaki

Décès du dernier survivant d’Hiroshima et de Nagazaki

Le Japonais qui avait survécu aux deux bombardements atomiques de Hiroshima et Nagasaki en 1945 est décédé lundi 4 janvier 2010 à Nagasaki (sud-ouest) d’un cancer de l’estomac, à l’âge de 93 ans. Tsutomu Yamaguchi était officiellement la seule victime reconnue des deux bombes nucléaires américaines. Blessé à Hiroshima, il s’était rendu deux jours plus tard à Nagasaki où explosa la seconde bombe atomique.

A Hiroshima comme à Nagasaki, Tsutomu Yamaguchi se trouvait à trois kilomètres de l’épicentre. Il travaillait comme ingénieur dans les chantiers navals de Mitsubishi.

Le 6 août 1945 à Hiroshima, terriblement brûlé mais parvenant encore à marcher, il prit le dernier train pour Nagasaki. Là-bas se trouvaient sa famille, son entreprise. Le 9 août, il était en train d’expliquer à ses collègues de Mitsubishi qu’une bombe, une seule, avait détruit toute une ville. Il n’arrivait pas à le croire quand soudain une deuxième bombe atomique explosait au-dessus de Nagasaki.

Nous avons rencontré Tsutomu Yamaguchi le mois dernier dans un hôpital de Nagasaki. Il se sentait mourir, mais sa mémoire était intacte comme au premier jour. Pendant plus d’un demi-siècle, il se sera muré dans le silence. Il n’en est sorti qu’à la mort de son fils, décédé d’un cancer des poumons dû aux radiations à l’âge de 59 ans. La mort de son fils l’avait trop révolté.

Le discours de Barack Obama sur l’abolition des armes nucléaires le réjouissait. Mais c’est la dimension intime de ces deux bombardements que Tsutomu Yamaguchi a subis qui s’éteint avec sa disparition.

Par RFI

Réagir à cet article

About Scoop FM 107.7

Scoop FM 107.7

Check Also

Le département d’État recommande l’arrêt du TPS…

Plus de 300 000 ressortissants de pays de l’Amérique centrale et d’Haïti, bénéficiaires du TPS, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *