Home Actualités Maitre Osner Févry écroué au pénitencier national pour escroquerie et faux en écriture.
Actualités - mai 23, 2009

Maitre Osner Févry écroué au pénitencier national pour escroquerie et faux en écriture.

Le parquet près le tribunal civil de Port-au-Prince a décidé ce vendredi de l’incarcération de maitre Osner H. Fevry. L’homme de loi accusé de ‘’fabrication de faux jugement’’ a été entendu pendant de longues heures dans la journée du 22 mai par le juge de paix Gabriel Ambroise. L’audition s’était déroulée en deux moments.

Des avocats, des personnalités de la société civile organisée, des parlementaires, s’étaient rendus au parquet de la capitale en signe de solidarité avec Osner Févry. Certains à la suite de l’accusé ont critiqué la manière avec laquelle le parquet a traité ce dossier. Des avocats solidaires d’Osner Févry ont annoncé pour ce samedi une position  pour le moins collective en vue  d’exprimer leur réprobation. Ils estiment que le chef du parquet de Port-au-Prince, le commissaire Joseph Manès Louis s’en prend à leur collègue parce que ce dernier n’avait jamais été tendre dans ses commentaires envers maitre Louis. Le bâtonnier de l’ordre des avocats de Port-au-Prince qui avait assisté Osner Févry lors de cette audition, ému, n’avait pas voulu trop commenter cet ordre d’incarcération émis à l’encontre d’Osner Févry. Maitre Gervais Charles, peu après l’arrestation de son confrère, jeudi, s’était transporté au Parquet. Il avait dénoncé le fait qu’Osner Févry ait été conduit au parquet par des agents de la Direction Centrale de la Police Judiciaire et qu’il n’y ait eu aucun officier judiciaire pour le recevoir. Les réactions de maitre Joël Petit-Homme n’étaient pas différentes. L’on peut s’en tenir à ces deux exemples.

 

D’autres supporteurs de l’accusé projettent de gagner les rues sous peu en signe de contestation de cette décision judiciaire Par contre, certaines  personnes étaient là, au parquet, parce qu’elles voulaient témoigner à charge contre M. Févry. Chacun y était pour sa cause ou pour la cause des siens.Lee mandat d’amener décerné contre l’avocat Osner H. Févry a été changé en mandat de dépôt, et il a été conduit au pénitencier national sous les regards abasourdis de sa femme, de ses collègues et amis.

 

Ce furent des agents de la Direction Centrale de la Police Judicaire qui avaient procédé dans l’après-midi du jeudi 21 mai 2009 à l’arrestation de maitre Osner Fevry. Contacté,  par Scoop FM pendant qu’il était en attente au parquet du tribunal civil de Port-au-Prince, quelques heures après cette arrestation, maitre Févry avait reproché aux agents de la DCPJ d’avoir exécuté un ordre manifestement illégal, Et il avait rejeté les accusations portées contre lui.

 

Osner H. Févry, avocat, professeur, est responsable de l’une des branches du Parti Démocrate Chrétien Haïtien (PDCH). Il discute depuis des années la direction de cette formation politique avec les sœurs Claude, filles de feu pasteur Sylvio Claude. Il est aussi très actif au sein du CONACED, le Conseil National des Partis du Centre Démocratique dont il assure la direction générale.

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *