Home 5 Actualités 5 Haïti/ONU/Droits Humains : Les réformes se font trop lentement au sein de la police et de la justice, selon Michel Forst

Haïti/ONU/Droits Humains : Les réformes se font trop lentement au sein de la police et de la justice, selon Michel Forst

L’expert indépendant des nations unies sur la situation des droits de l’homme en Haïti, Michel Forst, a bouclé ce lundi sa quatrième visite dans le pays. cette visite était destinée à évaluer la mise en œuvre des recommandations formulées dans son rapport présenté au Conseil de des droits de l’Homme des nations unies en juin 2009, et également envisager de nouvelles pistes dans le domaine des droits économiques.

Lors d’une conférence de presse tenue avant son départ du pays, Michel Forst, à une seconde fois noté avec inquiétude que la reforme de la justice est en panne. L’expert indépendant des nations unies sur la situation des droits de l’homme en Haïti se montre toutefois optimiste par rapport aux options ouvertes par le nouveau ministre de la justice voulant s’engager de façon décisive sur la voie de la reforme.

A côté de ces reformes, d’autres pas doivent être également franchis avec la nomination du président de la Cour de cassation, selon Michel Forst qui dénonce en ce sens le la lenteur de l’exécutif  dans cette affaire.

En ce qui a trait au processus de certification de la PNH, l’expert indépendant des nations unies, fait remarquer que ce processus ne peut avancer sans une décision immédiate de la part des autorités haïtiennes. Il soutient que ce blocage envoie des signaux négatifs en interne  aux hauts grades et policiers, mais aussi en externe a la population.

La détention préventive prolongée constitue un préalable indispensable pour Michel Forst soulignant toutefois que la construction de la prison de la Croix-des-Bouquets participe d’une perspective d’amélioration des conditions de détention, mais cette construction, en elle-même ne peut apporter une réponse satisfaisante au regard des besoins.

Dans le domaine des choix économiques et sociaux, l’expert indépendant plaide pour un passage à l’acte. En ce sens, Michel Forst souhaite que tous les acteurs passent d’une logique d’assistance à une logique de réponse à l’expression du droit.

La décision du conseil électoral provisoire d’écarter certains partis politiques du processus électoral dont Fanmi Lavalas, a été prise sur la base des documents qui lui ont été fournis, déclaré  de l’expert indépendant des nations unies sur la situation des droits de l’homme en Haiti.

Michel Forst qui a indiqué qu’il a été voir les documents soumis au président du CEP par les responsables de Fanmi Lavalas.

Arrivé à Port-au-Prince le 24 novembre dernier, Michel Forst rentrera à Genève ce mardi premier décembre.

 

Réagir à cet article

About Scoop FM 107.7

Scoop FM 107.7

Check Also

Taxe de $ 186 imposée aux Haïtiens de la diaspora, Stéphanie Auguste précise

La ministre des Haïtiens vivant à l’étranger tente de dégonfler ce qu’elle appelle une rumeur. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *