Home 5 Actualités 5 Haiti/Politique/Elections : Fanmi Lavalas out !

Haiti/Politique/Elections : Fanmi Lavalas out !

Fanmi Lavalas est définitivement écarté du processus électoral ! Dans un point de presse tenu dans la soirée du jeudi 26 novembre, le président du CEP a sèchement déclaré qu’il n’a jamais reçu le mandat exigé de ceux-là se faisant passer pour les responsables légaux et désignés de cette formation politique.

Gaillot Dorsainvil a indiqué, par ailleurs, que le Conseil électoral provisoire a reçu de Fanmi Lavalas  deux documents qui restent, pour le moins contradictoires sur certains points.

M. Dorsainvil a réitéré la ferme détermination de l’institution électorale d’organiser des élections honnêtes et crédibles dans le pays le 28 février prochain. Le CEP, fait-il remarquer, n’a nullement l’intention ni l’intérêt d’exclure une quelconque formation politique du processus électoral.

De plus, soutient Gaillot Dorsainvil, le CEP avait prorogé la période d’enregistrement des partis politiques parce qu’il s’était mis  d’accord de faciliter la tache à certains d’entre eux qui ne pouvaient pas remplir toutes les formalités durant l’intervalle de temps préalablement fixé.

Les partis politiques se sentant leur droit lésé peuvent faire valoir leur position à la direction des opérations électorales ou au service juridique de l’institution.

Le CEP par la voix de son président annonce pour ce vendredi, à Pétion-ville, une rencontre avec les formations politiques retenues pour les compétions électorales de février 2010. Cette rencontre sera ouverte également aux représentants de l’exécutif, du parlement, de la société civile, aux partenaires internationaux et aux journalistes. Les échanges vont porter sur les différentes étapes  du processus électoral

Il importe de rappeler que le docteur Maryse Narcisse avait adressé une correspondance au président du Conseil électoral provisoire dans l’idée de lui signifier la position de Fanmi Lavalas qui dénonce le caractère illégal de  la décision arrêtée à son encontre, décision qui l’écarte du processus électoral.

Cette décision semble avoir donné de la matière à réflexion aux 9 conseillers électoraux. Ils ont, en conséquence, annulé une conférence de presse programmée pour ce jeudi matin 9 heures, annoncée pour 6 heures dans la soirée, elle a été retardée de plus de deux heures.

Richardson Dumel, le porte-parole du CEP avait tout simplement indiqué aux journalistes ayant fait le déplacement ce jeudi matin 26 novembre que  les conseillers électoraux devraient plancher tout d’abord sur cette correspondance avant de fixer leur position sur le dossier du parti de l’ex-président Jean-Bertrand Aristide.

Le président du CEP, Gaillot Dorsainvil, était seul à la présentation de ce point de presse.

Réagir à cet article

About Scoop FM 107.7

Scoop FM 107.7

Check Also

Le département d’État recommande l’arrêt du TPS…

Plus de 300 000 ressortissants de pays de l’Amérique centrale et d’Haïti, bénéficiaires du TPS, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *