Home Actualités Haïti/Elections : Des parlementaires de la 48e législature mobilisés
Actualités - novembre 13, 2009

Haïti/Elections : Des parlementaires de la 48e législature mobilisés

Plusieurs parlementaires se sont montrés favorables à l’organisation, le 28 février et le 3 mars 2010, des élections devant renouveler le tiers du Sénat et la Chambre des députés. Des députés et sénateurs membres de la 48e législature qui s’activent à participer aux prochaines joutes s’investissent déjà dans la mobilisation de l’électorat.

Les députés Anthony Dumond et Gérandal Thélusma qui représentent respectivement les circonscriptions de Léogâne et de Gros-Morne souhaitent que les nouveaux membres du collège électoral fassent preuve d’impartialité et de compétence dans le cadre de la réalisation de ces joutes.

« La population a intérêt à prendre le chemin des urnes pour élire leur candidat favori, puisque seul le jeu électoral est garant de la stabilité politique pour renforcer la démocratie dans le pays », a déclaré le président de la Chambre des députés, Lévaillant Louis-Jeune.

De son côté le député de Maïssade, Willot Joseph, affirme être déjà à prendre part à ces élections fixées au 3 mars 2010 pour le département du Centre.

« Quelque soit la date fixée pour les élections de plateau central, je serai toujours prêt », a claironné Willot Joseph dont le nom a été fortement cité dans le rapport de la commission qui était chargée d’enquêter sur les graves incidents ayant contrarié le déroulement du  scrutin dans ce département le 19 avril 2009.

Le député Joseph qui s’était porté candidat lors des dernières sénatoriales continue de qualifier de trac ce rapport qui fait état de son implications jusqu’au coup dans ces incidents. Pour l’heure, l’on ne sait pas encore s’il se portera candidat au Sénat ou à la Députation.

Parallèlement, le sénateur lavalas Yvon Buissereth dit ne pas partager la position de certains dirigeants politiques qui se méfient de la capacité du nouveau Conseil électoral à organiser de bonnes élections dans le pays.

Dans un arrêté express daté de mercredi dernier, le Président de la République a convoqué le peuple en ses comices.

Entre temps, l’institution électorale met tout en œuvre en vue d’arriver à la date du 28 février. Ce vendredi, une importante rencontre se déroule au Conseil électoral provisoire avec les représentants de partis, groupements et regroupements politiques. Le calendrier électoral et la question des modalités de recrutement des agents et fonctionnaires électoraux sont au centre des discussions.

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *