Home Actualités Haïti/Rép. Dom. : Des intellectuels haïtiens écrivent au Président dominicain sur la situation des ressortissants haïtiens en territoire voisin
Actualités - novembre 4, 2009

Haïti/Rép. Dom. : Des intellectuels haïtiens écrivent au Président dominicain sur la situation des ressortissants haïtiens en territoire voisin

Des intellectuels et professionnelles haïtiens  issus pour la plupart des milieux médiatiques, intellectuels, universitaires et des droits humains se montrent très préoccupés par la situation des migrants haïtiens en République Dominicaine.  Dans ce contexte, ils ont écrit au Président dominicain Leonel Fernández Reyna pour exiger des mesures visant à apaiser les tensions actuelles et à favoriser une meilleure compréhension entre les Dominicains et les Haïtiens vivant en République Dominicaine et que ces derniers puissent dûment bénéficier de la sécurité, de la protection de l’État et de ses institutions.

Lettre d’intellectuels et socioprofessionnels haïtiens au chef de l’État dominicain, Leonel Fernandez

Remise le 30 octobre dernier à l’Ambassade dominicaine à Port-au-Prince

Son Excellence Dr. Leonel Fernández Reyna 
Président de la République Dominicaine

Monsieur le Président,

Suite aux traitements inacceptables dont ont été victimes des ressortissants haïtiens en République Dominicaine et à la campagne de haine orchestrée dans la presse par des secteurs et des personnalités publiques que l’on présente comme vos alliés, nous, intellectuels haïtiens issus pour la plupart des milieux médiatiques, intellectuels, universitaires et des droits humains, vous interpellons publiquement. Nous sollicitons de votre part, Monsieur le Président, une réaction qui puisse préserver la tranquillité de nos compatriotes ainsi que des relations harmonieuses entre nos deux pays.

Les récents événements ne sont pas, comme on a l’habitude de les qualifier, des situations exagérées par des groupes qui veulent voir Haïti et la République Dominicaine continuer leur cheminement en s’ignorant mutuellement, affectés par des relations tendues et anormales. Il s’agit désormais d’un ensemble de faits étalés sur toute l’année 2008 et qui font encore des victimes dans les rangs de citoyens haïtiens.

Nous sommes conscients de l’obligation pour notre pays de réguler son flux migratoire vers la République Dominicaine afin de ne pas dépasser un seuil gérable par les autorités dominicaines. Cependant, au regard des conventions internationales régissant la migration, les étrangers ont le droit à la protection des États où ils vivent, indépendamment de leur statut. La main-d’œuvre haïtienne apporte une contribution significative à l’économie dominicaine, même si, par intérêt, certains groupes refusent de le reconnaître. En une semaine, il y a eu près de soixante titres concernant la présence haïtienne dans les médias dominicains. Ce qui est symptomatique d’un problème de fond. La société dominicaine aurait eu une perception plus juste et bien meilleure des travailleurs haïtiens, si l’État dominicain acceptait de reconnaître publiquement leur mérite.

Compte tenu de ce contexte alarmant qui se dessine, nous sommes hautement préoccupés par la menace qui pèse désormais sur tout haïtien installé en territoire dominicain ou y séjournant temporairement. L’histoire mouvementée de nos deux pays et les faits sanglants qui l’ont marquée légitiment notre inquiétude et nous autorisent à faire preuve de vigilance face à ces signaux comme les prémices d’événements de bien plus grande ampleur.

Nous vous interpellons, Monsieur le Président afin que vous mettiez en branle un train de mesures visant à apaiser les tensions actuelles et à favoriser une meilleure compréhension entre les Dominicains et les Haïtiens vivant en République Dominicaine et que ces derniers puissent dûment bénéficier de la sécurité, de la protection de l’État et de ses institutions. Nous vous convions enfin à réactiver avec l’Exécutif haïtien, les mécanismes binationaux de coopération pour poser, dans la sérénité, tous les problèmes et contentieux non vidés entre nos deux pays. Une telle action permettra d’éviter la reproduction d’actes malheureux renvoyant à un passé que les Haïtiens comme les Dominicains voudraient voir révolu. Tâchons de construire un présent et de préparer un avenir qui soit profitable aux deux peuples.

Recevez, Monsieur le Président, l’expression de nos plus cordiales salutations.

Hérold Jean-François

Yanick Lahens

Patrice Dumont

Marvel Dandin

Suzy Castor

Sabine Manigat

Michel Hector

Odette Roy Fombrun

Jean-Claude Bajeux

Rosny Smarth

Guy Alexandre

Guy Pierre

Arnold Antonin

Sylvie Bajeux Wadestrandt

Jesi Chancy Manigat

Roody Edmé

Claude Moïse

Richard Mathelier

Gusti Clara Gaillard

Tony Cantave

Evelyne Margron

Gotson Pierre

Lyonel Trouillot

Pierre Manigat

Dominique Mathon

Karine Bouchereau

Rose-Myrlie Joseph

Rachelle Doucet

Matari Pierre

Marc-Antoine Louis

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *