Home Culture Bann Konte : une procession « rara » de contes et de musiques traditionnels à New York
Culture - octobre 22, 2015

Bann Konte : une procession « rara » de contes et de musiques traditionnels à New York

La communauté haïtienne à New York est invitée à Bann Konte, une procession «rara» de contes, jeux et de musiques traditionnels organisée par l’organisation à but non lucratif Haïti Cultural Exchange le 1ernovembre 2015 à partir de 2h pm.

Avec le lambi historique haïtien, le konè traditionnel (long cor en métal), les trompettes en bambou et les tambours haïtiens, Bann konte va voyager et inviter le public à travers Crown Heights tout en présentant des chants, contes et jeux traditionnels. Cette procession rythmée entrecoupée d’instruments et de chants, permettra au public de bien apprécier les histoires contées dans une atmosphère conviviale et créative.

Artistes présents Allenby Augustin, Goussy Célestin, Schneider Laurent, Michèle Voltaire Marcelin et Djarara. La parade Bann Konte fait partie de Krik Krak, le Festival annuel de contes, jeux et musiques traditionnels créé en 2011 par Akoustik Prod dans la ville des Cayes. Elle clôture les trois jours d’activités diverses : contes, concerts, ateliers, conférences, marionnettes, démonstration et compétition de jeux qui se font gratuitement pour le grand public. Cette année, dans le cadre d’une collaboration entre Akoustik Prod, et HCX la parade va s’essayer dans les rues de Crown Heights.

Allenby Augustin, Secrétaire général l’association Akoustik Prod., basée en Haiti, Akoustik Prod. travaille à la promotion de la culture traditionnelle en Haïti. Allenby Augustin sera avec Haïti Cultural Exhange pendant une semaine de résidence artistique. Au menu: des rencontres, ateliers, performances et le point phare, ledimanche 1er novembre de Bann conte, une procession « rara» de contes, jeux et de musiques traditionnels.

Allenby Augustin est un activiste culturel et le secrétaire général de l’association culturelle opérant en Haïti : Akoustik Prod. Cette association fait la promotion de la culture traditionnelle et la valorisation du patrimoine Haïtien. Akoustik Prod. organise chaque année dans la ville des Cayes le Festival Krik Krak ainsi que Atis Nan Kay la une promenade rythmée et artistique dans le quartier des Gingerbread à Port-au-Prince. Allenby travaille avec conviction et originalité pour la valorisation, la préservation et la défense des traditions haïtiennes et le patrimoine culturel haïtien.

Goussy Célestin est pianiste, compositeur et danseuse d’origine haïtienne. Elle a joué au Alice Tully Hall, Lincoln Center, Del Terzo Studio at Carnegie Hall, Symphony Space, SOB’s, the Knitting Factory, NJPAC, Tilles Center, Newark Symphony Space, Joe’s Pub, ainsi que de nombreux clubs de jazz de New York. Une des performances remarquée de sa carrière est un duo avec le célèbre pianiste de jazz John Hicks. La grande versatilité de Goussy est reconnue et a conduit à sa collaboration avec de nombreux groups de New York.

Né en Haïti, Schneider Laurent a reçu sa formation au Théâtre National d’Haïti. Il a aussi participé à des ateliers de théâtre du Petit Conservatoire de Daniel Marcelin, ceux du groupe NOUS de Guy Régis Junior et de la troupe Dramart. Il a joué dans le Boulevard Suicide (Boulevard of Suicide) mis en scène par Bonel August, Monsieur Bonhomme et les Incendiaires de Max Frisch mis en scène par Guy Regis Junior et Lorraine Mangonès, ainsi que Ubu Roi d’Alfred Jarry, mis en scène par Ronaldo Etienne. En 2007, avec son ami et collègue Billy Midy, ils ont publié une anthologie sonore de Frankétienne.

Auteure, poète actrice et artiste plasticienne Michèle Voltaire Marcelin a vécu en Haiti, au Chili et aux Etats-Unis. Michèle a été une des poètes de the NewsHour sur la chaine publique PBS, été interrogée par CNN Español et a interprété sa poésie sur scène seule et avec des musiciens de jazz à New York, Paris, Montréal, Costa Rica, Miami, Los Angeles.  Ses œuvres ont été exposées au MoCADA, l’African-American Museum of L.I., La Cork Gallery at Lincoln Center and le Mupanah en Haïti. Cette artiste née à Port-au-Prince écrit dans 3 langues et vit et enseigne à New York.

Source : FOKAL

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.