Home 5 Actualités 5 Haïti – Rép. Dominicaine : Situation de tension dans 3 points frontaliers officiels
Tension à la frontière haïtiano-dominicaine | Photo : lenouvelliste.com

Haïti – Rép. Dominicaine : Situation de tension dans 3 points frontaliers officiels

Une situation de tension règne depuis le weekend dernier dans plusieurs points officiels de la frontière haïtiano-dominicaine. Cette tension qui a paralysé complètement les activités commerciales, est survenue suite à la décision du gouvernement haïtien d’interdire l’entrée par voie terrestre de 23 produits dominicains sur  le sol haïtien.

Au point frontalier de Dajabón/Ouanaminthe, tout est au point mort depuis le 11 octobre 2015. Les commerçants et transporteurs dominicains interdisent la circulation des personnes et des véhicules qui proviennent de la République Dominicaine et d’Haïti. Ils entendent maintenir leurs mouvement jusqu’à l’annulation de la décision du gouvernement haïtien.

A la frontière de Jimani/Malpasse, les activités restent toujours paralysées. Le commerce frontalier et les autobus qui assurent le transport haïtiano-dominicain n’ont pas été au rendez-vous, ce vendredi 16 octobre 2015. Les usagers de ce point frontalier qui voulaient effectuer leurs transactions comme à l’accoutumée, n’ont pas réussi.

A Belladère/Elias Piña, la situation n’est pas différente. La frontière a été fermée au cours de la journée du vendredi 16 octobre 2015 en raison d’un mouvement de grève lancé par des commerçants et des syndicalistes dominicains. Ils exigent aux autorités haïtiennes de revoir ses restrictions commerciales.

En revanche, les activités ont repris ce vendredi 16 octobre 2015 à la frontière de Pedernales/Anse-à-Pitres, jour de marché frontalier. Le commerce et les autres activités ont été possible contrairement au weekend écoulé où tout avait été  paralysé.

En effet, le 9 octobre 2015, des agents de la douane d’Anse-à-Pitres avaient procédé à la saisie  d’un mini-conteneur qui transportait environ 200 sacs de farine en provenance de la République Dominicaine. Ils entendaient faire respecter la décision du gouvernement haïtien interdisant l’entrée par voie terrestre sur son territoire de 23 produits dominicains.

En représailles, certains membres de la population d’Anse-à-Pitres avaient organisé de violentes manifestations, le lundi 12 octobre 2015. Ils avaient dressé des barricades de pneus enflammés devant le point de contrôle de la douane haïtienne. Ils avaient aussi brisé la porte d’entrée du commissariat après avoir confisqué le mini-conteneur. Ils avaient par la suite incendié le bureau de la douane où se logeait aussi le bureau de l’immigration haïtienne et de  l’UDMO (Unité Départementale de Maintien d’Ordre).  Des documents importants, des ordinateurs, des téléphones ainsi que les bagages des agents ont été consumés.

Un backup policier de Port-au-Prince qui était venu prêter main forte aux policiers de la zone, avait été aussi attaqué par les protestataires. Plusieurs agents ont été victimes de coups de pierre. Les vitres de leur véhicule ont été également brisées.

Le GARR croit que seul un dialogue sincère pourra aider à rétablir et  maintenir de rapports harmonieux entre les deux peuples se partageant l’île.

Il en profite pour exhorter les autorités haïtiennes et dominicaines à poursuivre les pourparlers binationaux dans un contexte de respect des droits humains  en vue de favoriser  un climat de paix dans les divers points de la frontière haïtiano-dominicaine.

Source : Garr-haiti.org

Réagir à cet article

About La Redaction - Scoop

La Redaction - Scoop
Scoop FM, TV & Website, une chaine de médias pour vous tenir informés – des journalistes compétents toujours au cœur des faits saillants – Scoop !

Check Also

Taxe de $ 186 imposée aux Haïtiens de la diaspora, Stéphanie Auguste précise

La ministre des Haïtiens vivant à l’étranger tente de dégonfler ce qu’elle appelle une rumeur. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *