Home 5 Actualités 5 Haiti/Rép-Dom : Le meurtre de quatre ressortissants haïtiens en République Dominicaine continue de faire des vagues

Haiti/Rép-Dom : Le meurtre de quatre ressortissants haïtiens en République Dominicaine continue de faire des vagues

La Plate-forme Haïtienne de Plaidoyer pour un Développement Alternatif (PAPDA) condamne l’assassinat suivi de carbonisation de quatre ressortissants haïtiens le 20 octobre dernier, dans la localité Boca de Cachón (Jimaní), en République dominicaine. Ces compatriotes sont accusés d’abattre des arbres pour la fabrication du charbon de bois. La Papda exhorte le gouvernement haïtien à rappeler son ambassadeur en poste en république dominicaine et d’exiger des explications de la part de celui de la république voisine accrédité en Haiti.

Camille Charlemers déplore le silence des autorités haïtiennes suite à la perpétration de ces actes barbares. Selon M. Charlemers, les autorités dominicaines doivent s’expliquer sur cette campagne de haine orchestrée contre les ressortissants haïtiens dans l’autre partie de l’ile.

Les habitants de Malpasse, la ville frontalière haïtienne la plus proche de l’endroit où le crime a été commis, avaient manifesté cette semaine leur mécontentement suite à ces actes odieux perpétrés contre des haïtiens.

Jusqu’à hier vendredi 23 octobre, l’axe routier reliant la capitale haïtienne à la république voisine a été bloqué par   l’Association des transporteurs de Malpasse. Le président de cette association, Jean Romain Derissaint menace toutefois de bloquer à nouveau  la frontière si rien n’est fait en vue d’enrayer cette spirale de violence contre les haïtiens qui fait rage en république voisine.

L’ambassadeur dominicain en Haiti, Ruben Silié, annonce l’ouverture d’une enquête en vue de déterminer les circonstances de ce quadruple meurtre.

De son coté,  le commissaire de police de Malpasse, Vanel Lacroix, indique que les premiers éléments de l’enquête, laissent croire que ces actes seraient l’œuvre de militaires dominicains. Le commissaire Lacroix souligne qu’un projectile découvert  dans le corps de l’un des survivants, ayant subi une opération chirurgicale, permettra de déterminer l’origine de l’arme du crime.

Le ministre haïtien des Affaires étrangères, Alrich Nicolas, pense que cet acte est de nature à fragiliser  les relations entre les deux pays.

Une note de protestation a été produite par l’ambassade d’Haïti en république voisine, assure le chancelier haïtien qui précise que le gouvernement haïtien a fermement demandé des explications au gouvernement dominicain.

Réagir à cet article

About Scoop FM 107.7

Scoop FM 107.7

Check Also

Le département d’État recommande l’arrêt du TPS…

Plus de 300 000 ressortissants de pays de l’Amérique centrale et d’Haïti, bénéficiaires du TPS, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *