Home Actualités Haïti/Politique : Les jours de Michèle Pierre-Louis à la Primature sont comptés
Actualités - octobre 22, 2009

Haïti/Politique : Les jours de Michèle Pierre-Louis à la Primature sont comptés

Des sénateurs ont introduit ce jeudi 22 octobre 2009 au bureau du grand corps une demande en interpellation du premier ministre Michèle Duvivier Pierre-Louis. Le chef du gouvernement devra se présenter au sénat le jeudi 29 octobre prochain afin de justifier  les actions de son équipe.

 

L’exposé des motifs de cette interpellation a été présenté à l’assemblée par le premier sénateur du Sud-est, Wencesclass Lambert, élu sous la bannière de la Plateforme politique Lespwa.

Cette  décision est largement soutenue par d’autres sénateurs dont Jean Hector Anacacis (Lespwa), Moise Jean Charles (Lespwa), Joseph Joël John (Lespwa), Judenel Jean (Fusion).

Ces parlementaires reprochent à Michèle Pierre-Louis et à ses ministres de n’avoir pas délivré la marchandise, c’est-à-dire, de n’avoir pas pu ou su travailler à l’amélioration des conditions socio-économiques d’existence de la population haïtienne.

Il est reproché au chef du gouvernement de n’être, jusqu’à présent pas en mesure, de présenter un rapport comptable valable sur les 197 millions de dollars américains du fonds d’urgence tirés du programme de Petrocaribe.

A huit jours de cette interpellation annoncée, le deuxième sénateur du département de l’ouest croit que les chances d’accorder un vote de confiance à cette équipe gouvernementale sont très minces à moins qu’elle sache se servir d’une baguette magique.

Le parlementaire évite de considérer cette demande d’interpellation comme un coup de Lespwa, car fait-il remarquer, des parlementaires d’autres chapelles politiques soutiennent cette résolution.

Cette résolution arrive alors  que le chef du Gouvernement haïtien Michèle Duvivier Pierre-Louis se trouve à Stockholm, en Suède où elle  participe aux Journées Européennes de Développement, une conférence internationale de trois jours ouverte ce jeudi 22 0ctobre.

Ce samedi 24 octobre, Michèle Pierre-Louis aura à intervenir sur l’épineux dossier des changements climatiques, l’une des priorités de l’heure.

Le chef du gouvernement sera de retour au pays le 25 octobre 2009. Durant l’absence de la première Ministre, c’est le Ministre de l’économie et des finances, Daniel Dorsainvil qui assure l’intérim.

Il importe de souligner  que Michèle Duvivier Pierre-Louis voyait venir cette interpellation. Lors de la signature, en début de semaine, de l’accord de financement de la construction du pont qui sera jeté sur les Trois-Rivières dans le département du Nord-Ouest, elle avait indiqué vouloir tenir les promesses faites pendant la déclaration de sa politique générale, comme elle l’a fait pour ce pont, si et seulement si elle continue à bénéficier de la confiance des  parlementaires.

Michèle Duvivier Pierre-Louis a été ratifiée par le Sénat de la République le 31 juillet 2008, environ un mois après sa désignation officielle (le 23 juin 2008) par le président René Garcia Préval.

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *