Washington – Le favori républicain au poste de président de la Chambre des représentants américaine, Kevin McCarthy, a abandonné jeudi à la surprise générale sa candidature, face à l’opposition de l’aile la plus conservatrice du parti.

Ces dernières semaines, il est devenu évident que notre groupe est profondément divisé et a besoin de se rassembler derrière un leader, a déclaré Kevin McCarthy dans un communiqué. J’ai toujours mis les intérêts du groupe avant les miens. Par conséquent, je retire ma candidature.

Des élus du groupe, réunis depuis quelques minutes pour élire leur chef à huis clos, avaient peu avant annoncé aux journalistes que Kevin McCarthy, actuel numéro deux, venait de leur annoncer son retrait de la course pour le poste de Speaker.

Le président de la Chambre, John Boehner, avait annoncé qu’il prendrait sa retraite à la fin du mois d’octobre.

M. McCarthy a pris le micro et dit qu’il ne serait pas candidat, a dit aux journalistes Ryan Costello. Il avait déjà terminé que la moitié d’entre nous n’avaient pas encore compris ce qui se passait.

Il a donné la priorité au parti, a sobrement constaté Raul Labrador, l’un des ultra-conservateurs opposés à lui.

Kevin McCarthy, 50 ans, occupait depuis juin 2014 le poste de chef de la majorité, juste en-dessous de celui de président de la Chambre. Il devait reprendre le flambeau de John Boehner, qui n’a pu que constater sa propre incapacité à rassembler son groupe.

Les républicains devaient désigner leur candidat jeudi à la succession de John Boehner pour le vote prévu le 29 octobre avec les 435 membres de la chambre basse du Congrès (188 démocrates et 247 républicains). Le scrutin interne a été reporté sine die.

(©AFP / 08 octobre 2015 19h05)

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *