Home Actualités Haiti/Culture : Le Ministère de la culture accusé de violation de droit d’auteur.
Actualités - août 25, 2009

Haiti/Culture : Le Ministère de la culture accusé de violation de droit d’auteur.

Le photographe Kesler Bien-Aimé poursuit le Ministère de la culture et de la communication pour l’utilisation informelle de son oeuvre ‘’Les morceaux de l’empereur Jacques 1er ’’  lors d’une exposition co-organisée avec la Bibliothèque nationale  le 18 mai 2009 à l’Arcahaie.

Kesler Bien-Aimé indique avoir présenté, peu avant l’exposition, un contrat à la directrice de la Bibliothèque nationale, Françoise Beaulieu Thybulle, lequel n’avait pas été signé par la directrice de la BN malgré  la poursuite des pourparlers jusqu’à la date du 18 mai. 

En dépit de l’echec des négociations, les organisateurs ont utilisé ‘’Les morceaux de l’empereur Jacques 1er’’.  

Au lendemain de l’exposition, j’ai eu un tête-à-tête avec  la directrice de la BN qui avait pris l’engagement de me payer dans 48 heures, et elle n’a pas parole , a  expliqué le photographe qui affirme avoir adressé plusieurs corresponsance eà Françoise Beaulieu Thybulle. 

Selon l’auteur,  le ministère de la culture et de la communication (MCC) est fortement impliqué dans l’utilisation non autorisée de cette oeuvre photographique contenant 40 pièces. 

Il a déjà entamé des démarches au près du Bureau haïtien du droit d’auteur (BHDA) en vue de trouver restitution. Environ une vingtaine de jours avant la reproduction de l’ouvre, l’auteur avait exigé un montant de 400, 000.00 gourdes jugé symbolique. 

Informé par l’auteur de la situation, le BHD a, à son tour, contacté les responsables concernés, entre autres, la directrice de la Bibliothèque nationale, Françoise Beaulieu Thybulle, la directrice du Bureau national d’éthnologie, Suze Mathieu, et le Ministre de la culture Olsen Jean Julien. 

Après l’analyse des informations résultant des différentes rencontres, le BHDA a appelé le ministre à convoquer une rencontre avec les responsables de la BN, du BEH et du BHDA (agent facilitateur dans le dossier) pour décider de la question et ensuite s’entretenir avec l’auteur des procédures y relatives. 

Le BAHD suggère au MCC d’émettre à son ordre un chèque du montant exigé par l’auteur (400,000.00 gourdes) augmenté de 30% pour clore le différend. « Les 30% serviront symboliquement à la fois comme des frais de gestion et de stimulant dans le travail de collecte des redevances à dépister pour les créateus lésés ».  Jusqu’à présent les responsables des institutions jugées fautives dans cette affaire rechignent, par contre le phographe n’entent pas abandonner ce combat qu’il entend livrer pour lui-même, mais aussi pour les autres créateurs culturels  haitiens qui évoluent dans un environnement difficile au superlatif. 

Kesler Bien-aimé a déjà exposé ‘’Les morceaux de l’empereur Jacques 1er’’ dans plusieurs régions du pays. Ces 40 photographies campent ,d’une autre manière, la vie, ce cet homme d’airain, pour reprendre les mots de Saint-Victor Jean-Baptiste. 

  

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *