Home Actualités Haïti-Santé : le MSPP travaille sur un nouveau cadre légal et réglementaire du secteur
Actualités - juillet 30, 2009

Haïti-Santé : le MSPP travaille sur un nouveau cadre légal et réglementaire du secteur

Le Ministère de la Santé Publique et de la Population s’apprête à soumettre au parlement haïtien deux avant-projets de lois en vue de doter  le secteur d’un nouveau cadre légal et réglementaire, ont annoncé ce mercredi 29 juillet 2009 ses responsables.

 L’élaboration de ces deux avant-projets de lois, Code de santé publique et Manuel des techniques de santé publique, sont actuellement au stade d’achèvement et pourraient être présentés au parlement haïtien en octobre prochain ou en novembre, a affirmé le docteur Donald François, directeur technique de l’unité d’appui à la décentralisation sanitaire au niveau du MSPP.

Selon le docteur Junot Félix, directeur général de la firme GENECIS qui travaille sur l’élaboration des documents, par rapport à la situation actuelle, le secteur de la santé comme tout autre secteur en Haïti doit réajuster ses législations.

 « Aucun pays ne peut fonctionner sans des législations. Le secteur de la santé  comme tous les autres doit en avoir les siennes », a renforcé le directeur technique de l’unité d’appui à la décentralisation du MSPP. 

Ces documents prennent en compte les difficultés que confronte le secteur de la santé dans le pays et doivent permettre de réguler le système.

Le déséquilibre notamment au niveau des prix dans les pharmacies et dans les centres médicaux représente un problème imminent, il faut réviser les lois et mettre des garde-fous  pour empêcher que les choses se fassent n’importe comment et ouvrir enfin l’accès aux soins médicaux à tous, a témoigné Dr Donald François. 

Interrogé par des journalistes sur les difficultés relatives à l’application de ces lois en gestation, Dr François à assuré que des dispositions seront adoptées en ce sens. La santé concerne tous et il faut décentraliser le secteur, a-t-il poursuivi.

Les responsables de la santé publique auront à sensibiliser la première ministre et le chef de l’Etat sur la nécessité de doter le secteur de la santé de nouvelles législations. S’ils sont bien vus par les responsables de l’exécutif, les deux documents seront soumis au parlement aux fins de ratification.      

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *