Home 5 Actualités 5 Le gouvernement semble prendre très au sérieux le problème du riz sur le marché

Le gouvernement semble prendre très au sérieux le problème du riz sur le marché

Depuis quelques jours, les revendications ne cessent de pleuvoir pour dénoncer la hausse des prix des produits de  premières nécessités, notamment, le riz, un produit très consommé  par la population haïtienne. Pour pallier à ce problème, le gouvernement a organisé une importante réunion ce mardi 18 septembre 2012, au local de la Primature entre le Premier Ministre Laurent Salvador Lamothe, des grands importateurs et distributeurs de riz autour des 300 000 sacs dont le gouvernement a commandé pour injecter sur le marché national. Entre autres, importateurs et distributeurs ayant pris part  à cette rencontre, notons les représentants de riz Tchaco, Victoire, Riz Bull, Bon Gu, Marche Ti Tony ne citant que ceux-là.

 

Par cette rencontre, le gouvernement haïtien  entendait trouver une entente avec les concernés pour stabiliser le prix du riz sur le marche local après l’injection des 300 000 sacs de riz. D’un autre coté, le Chef de la Primature tente de rassurer ces importateurs et distributeurs que l’Etat haïtien n’a nullement l’intention de leur rafler leur place.

Par ailleurs, pour acquiescer  à la requête du gouvernement, les importateurs selon une source de confiance, envisage de réclamer de la part de ces derniers une diminution des taxes sur les importations au moment de l’injection sur le marché de ces 300 000 sacs de riz pour qu’ils puissent à leur tour baisser le prix de leur produit. Notons toutefois, qu’avant le passage de la tempête Isaac, les importateurs achetaient le sac de riz à 19 dollars américains sur le marché international. Une fois arrivée sur le marché local, le sac est revendu à $US 21 aux grands distributeurs qui le revend à $ US 25 à leur tour.

Ce n’est pas la première fois, le marché haïtien fait face à ces genres de difficultés. Rappelons que sous la Présidence d’Aristide et plus tard sous celle de René Garcia Préval en 2008, des cas similaires se sont produits et ont eu de graves conséquences sur la structure politique dès lors. Sous Aristide ce problème avait même inspiré le Chef d’Etat actuel qui, dans le temps était à la commande du Groupe très populaire Sweet Micky. L’on se rappelle, cette fameuse tube, décrivant la façon dont le riz importe à cette époque soi disant pour soulager la misère de la population était utilisé à d’autres fins. Quelques années après, sous la Présidence de Ti René, ce problème allait connaitre un essor plus important. La hausse du prix du riz allait provoquer une émeute de la faim qui contribuera dans la foulée à la démission de son  Premier ministre, Jacques Edouard Alexis.

Tout compte fait, l’administration  de Joseph Michel Martelly semble sur le point de faire face à une situation similaire. Face aux grognes émanant de diverses couches de la société, le gouvernement Martelly/Lamothe, a dernièrement annoncé  la commande près de 300 000 sacs de riz dans la perspective de réduire le prix du riz  sur le marché national. Combien de temps cette commande va-t-il tenir? Suffira-t-elle à combler l’attente de la population ?

 

 

Réagir à cet article

About Scoop FM 107.7

Scoop FM 107.7

Check Also

Le département d’État recommande l’arrêt du TPS…

Plus de 300 000 ressortissants de pays de l’Amérique centrale et d’Haïti, bénéficiaires du TPS, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *