Home 5 Actualités 5 Une émission radiophonique transformée en véritable champs de bataille
eddo

Une émission radiophonique transformée en véritable champs de bataille

eddoDéfinitivement les scandales n’en finissent pas dans l’ossature politique haïtienne. Si dernièrement, l’ex- sénateur Joseph Lambert s’est offert en scandale dans l’affaire mettant en phase le président de la chambre des députés, Levaillant Louis-Jeune qui selon lui aurait reçu de l’argent du pouvoir en place et une voiture blindée, cette semaine les coups de projecteurs se fixent depuis la journée de samedi 8 septembre 2012 sur le département sud-est. C’est quoi le clou de l’affaire? Scoop FM en a eu la primeur.

 

Parmi tous les scandales qui ont pu s’éclater dans la société haïtienne, notons que celle-là en est une toute première. D’un autre coté, ce pouvoir semble remporter la prime du scandale. Car, jusqu’ici le taux de scandales ayant vu le jour sur la présidence de Michel Joseph Martelly, continue de grimper le plafond. Alors qu’aucune issue n’est encore trouver dans l’affaire opposant Me Newton à la famille présidentielle, la crise électorale qui continue de faire des remous sans oublier le spectacle mettant  scène l’ex- sénateur et conseiller privé du Président de la République, Joseph Lambert au président de la chambre des députés, Levaillant Louis-Jeune. Les projecteurs se sont tournés dans la journée de samedi 8 septembre 2012 dans la commune de Jacmel au cœur d’une station de radio. En effet, le juge de paix suppléant de la commune, Bob Simonise, était au prise avec le sénateur du sud-est, Joseph Zenny. D’après le juge, le sénateur lui a lancé des propos ronflants et proférer des menaces physiques à son égard.

Au cours  de sa participation à une émission radiodiffusée dans la commune, le juge répondait aux questions du Journaliste vedette Edzer Pierre. Dans l’une de ses réponses, il mentionne le nom du sénateur qui intervient sur le coup pour tenter de rectifier le tir. Arrivé sur les lieux, M. Zenny était tellement offusqué qu’il a voulu passer aux prises de mains, a lancé le juge. Retenu par des employés de la radio, le représentant du sud-est au parlement a craché à son visage, explique le juge.  M. Simonise annonce, qu’il va intenter une action en justice contre l’homme fort du pouvoir dans le  sud-est pour que justice soit faite.

Pour sa part, le Sénateur Zenny, confirme s’être effectivement rendu sur les lieux afin de mettre en valeur son droit de réponse aux propos avancés par le juge Simonise. Le sénateur rejette les allégations faisant croire qu’il a fait usage se son arme à feu. Il dénonce, par ailleurs, le fait que le juge ait procédé à la relaxation de quatre individus pris en flagrant délits de vol. Ces individus, poursuit le représentant du sud-est seraient des récidivistes.

Conscient de la gravité de la situation, j’ai du entreprendre des démarches auprès des autorités de la région et du pouvoir central pour mettre fin aux bavures judiciaires du juge Simonise mais rien n’a été fait. D’où, poursuit le sénateur la cause d’un tel scandale. D’autres parts, M. Zenny n’a pas voulu apporter plus de précisions sur le fait qu’il aurait craché au visage du juge.

Si pour le juge, les bandits en question auraient seulement volés trois sacs de charbon de bois, le sénateur de son coté, estime que c’est tout un tissus de mensonge. Le dossier, explique l’élu du sud-est concernerait un cas de vol d’un montant de près de 15 milles dollars américains.

Pour tenter de trouver le juste milieu de l’affaire, l’animateur de l’émission,  Edzer Pierre, en tant qu’élément neutre a apporté quelques précisions. Pour ce dernier, le juge était venu répondre à certaines questions liées à des individus arrêtés par la police qu’il aurait relâchée. Le juge, poursuit l’animateur, a cité le nom du sénateur comme étant l’une des mains politiques dans cette affaire.

Edzer Pierre confie qu’effectivement le sénateur a craché au visage du juge tout en niant qu’il avait fait usage de son arme à feu. De surcroit, il annonce que la station pour laquelle il travaille  va prendre des mesures en vue de rectifier cette affaire. Cependant, a fait savoir le journaliste, le sénateur a tenu à  présenter un peu plus tard des  excuses publiques  aux populations de Jacmel en général et le personnel de la Radio en particulier.

Réagir à cet article

About Scoop FM 107.7

Scoop FM 107.7

Check Also

Le département d’État recommande l’arrêt du TPS…

Plus de 300 000 ressortissants de pays de l’Amérique centrale et d’Haïti, bénéficiaires du TPS, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *