guirand_2
Home Actualités Haïti /élection : Le député Lesly Guirand continue de plaider en faveur d’un consensus national pour éviter au pays un séisme politique
Actualités - août 23, 2012

Haïti /élection : Le député Lesly Guirand continue de plaider en faveur d’un consensus national pour éviter au pays un séisme politique

guirand_2Le  député de cote- de -fer, Lesly Guirand  réaffirme sa position en faveur de la constitution du conseil électoral permanent. Pour étayer sa position,  le parlementaire a tenu à rappeler qu’il était, donc, partie prenante du vote de la constitution amendée. Cependant, souligne t-il, le moment n’est pas favorable à la mise sur pied d’un Conseil électoral Permanent, tenant compte de la position exprimée par la quasi-totalité  des secteurs de la vie nationale contre l’établissement de cette institution et notamment l’impossibilité   du  corps législatif d’y designer ses représentants.

 

En guise de solution l’élu de cote-de –fer propose de préférence la formation d’un conseil électoral de consensus qui sera chargé d’organiser les législatives et les collectivités territoriales. Pour Y parvenir, Lesly Guirand croit nécessaire de convoquer toutes les forces vives de la nation  en vue de trouver une solution commune susceptible d’éviter au pays une crise très profonde. << En ma qualité de démocrate, je ne saurais en aucun cas m’opposer  à la constitution d’un conseil électoral permanent dans le pays, une institution prévue dans la loi mère et reprise dans  le document amendé, déclare énergiquement le parlementaire >>.

M. Guirand attire, par ailleurs, l’attention des potentiels et éventuels candidats à ces joutes électorales  sur  la nécessité de jouer la carte de la prudence en ce qui a trait à leur participation à un scrutin préalablement contesté. Celui –ci, poursuit t-il, tout en faisant allusion au passé,  n’est  jamais sans  conséquences. Toutefois, le député Guirand soutient qu’il n’est pas trop tard pour que l’exécutif abandonne cette voie qui,  selon lui,  conduira le pays tout droit vers l’abime. Certes, il dit croire encore en la  volonté manifeste du président Martelly de doter le pays des institutions démocratiques et solides, mais, il doit admettre que   le processus électoral tel qu’il est enclenché ne fait pas l’unanimité. Et la seule solution, insiste t-il, c’est de réunir autour d’une même table tous les acteurs concernés  pour dégager un consensus qui va permettre à la tenue de bonnes   élections dans le pays.

Malgré les recommandations  des parlementaires, partis politiques et d’organisations de la société civile, le chef de l’exécutif n’a pas décidé de faire marche arrière. Et l’organisme électoral composé de six membres en attendant a été installé et  mis au travail en vue de la réalisation de ces élections.

 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *