Home 5 Actualités 5 Haïti : Les poursuites contre Duvalier, un « rendez-vous avec l’Histoire », selon Human Rights Watch

Haïti : Les poursuites contre Duvalier, un « rendez-vous avec l’Histoire », selon Human Rights Watch

L’organisation internationale Human Rights Watch a estimé que les poursuites engagées contre l’ancien dictateur Jean-Claude Duvalier représentent une opportunité historique pour le système judiciaire haïtien de juger certains des pires crimes commis dans l’histoire d’Haïti, dans un rapport publié ce jeudi 14 avril.

Dans ce rapport de 56 pages, intitulé « Haïti, un rendez-vous avec l’Histoire : Les poursuites contre Jean-Claude Duvalier », Human Rights Watch examine les questions d’ordre légal et pratique liées à cette affaire et conclut qu’Haïti se trouve dans l’obligation, en vertu du droit international, de mener une enquête et des poursuites suite aux graves violations des droits humains commises sous la dictature de Duvalier.

« Le procès de Duvalier pourrait s’avérer être l’affaire criminelle la plus marquante de toute l’histoire d’Haïti », a déclaré Reed Brody, conseiller juridique auprès de Human Rights Watch, ajoutant  que « Le système judiciaire d’Haïti est fragile, et le défi qu’il devra relever pour mettre en œuvre un procès équitable est énorme, mais le soutien de la communauté internationale peut aider le pays à faire face à cette gageure. »

Human Rights Watch a souligné qu’au regard des lois haïtiennes, Baby doc pourrait être considéré comme « complice » des crimes commis par ses subordonnés, ou bien comme une personne ayant autorité qui n’a pas empêché ni puni des crimes commis sous ses ordres.

L’organisation internationale a reconnu qu’il sera extrêmement complexe de mener une enquête sur un ancien chef d’État, et de le traduire en justice, pour des crimes de masse commis 25 à 40 ans plus tôt. Et, ces démarches seront d’autant plus délicates du fait de la faiblesse du système judiciaire haïtien.

« Un procès équitable de Duvalier pourrait être l’occasion pour Haïti de marquer une véritable rupture avec l’impunité qui a caractérisé son passé », a conclu Reed Brody. « L’aide internationale peut être l’élément crucial qui fera que ce procès aura lieu ou non. »

Réagir à cet article

About Scoop FM 107.7

Scoop FM 107.7

Check Also

Le département d’État recommande l’arrêt du TPS…

Plus de 300 000 ressortissants de pays de l’Amérique centrale et d’Haïti, bénéficiaires du TPS, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *