Home Actualités Haïti : Des activités dans le pays et dans la diaspora à l’occasion du premier anniversaire du séisme du 12 janvier 2010
Actualités - janvier 7, 2011

Haïti : Des activités dans le pays et dans la diaspora à l’occasion du premier anniversaire du séisme du 12 janvier 2010

Plusieurs activités socio-culturelles officielles se tiendront dans tout le pays dans le cadre de la triste célébration du premier anniversaire du tremblement de terre du 12 janvier 2010, qui a fait plus de 250.000 morts. L’annonce a été faite ce jeudi 6 janvier par le Ministère de la culture et de la communication du gouvernement haïtien.

Ces activités qui débuteront le 11 janvier prendront fin le 30 du même mois, a informé la ministre Marie Laurence Jocelyn Lassègue.

Des cérémonies d’hommage et inter-religieuses en mémoire des victimes, pose de première pierre sur le site de l’ancien local de la DGI en mémoire des personnes disparues dans l’effondrement de cet édifice public, lancement de projets sociaux, veillée nationale, voila entre autres, quelques des activités importantes prévues à cette période.

La Ministre Marie Laurence Jocelyn Lassègue a annoncé que le 12 janvier prochain, jour de la tragédie,  une minute de recueillement sera observée à 4H 53 sur toute l’entendue du territoire national en mémoire des victimes du cataclysme.

A la question de savoir si ce calendrier ne sera pas dérangé à cause de la crise postélectorale, la ministre Marie Laurence Jocelyn Lassègue a appelé à la compréhension et la conscience de tous. Elle formule le vœu que les acteurs politiques expriment une fois de plus leur générosité vis-à-vis des familles victimes du cataclysme du 12 janvier.

Plusieurs institutions dont l’Institut de Sauvegarde du patrimoine Nationale (ISPAN), la Direction Nationale du Livre (DNL), la Télévision Nationale d’Haïti (TNH), le Ministère de la Culture et de La Communication (MCC)  et les Archives Nationales participeront à l’organisation des activités.

Un service d’enregistrement sera mis en place dans le pays à partir du 12 janvier 2011 en vue de faciliter les procédures juridiques devant permettre aux gens qui le souhaitent d’obtenir l’acte de décès de leurs proches péris dans le tremblement de terre. C’est ce qu’a fait savoir le directeur des Archives nationales.

Ce registre, baptisé « Livre des déclarations des personnes mortes et disparues » sera ouvert dans les villes frappées par le cataclysme.

Parallèlement, d’autres activités seront organisées dans la diaspora, indiqué le ministre des Haïtiens vivant à l’étranger, précisant que le 11e  département avait beaucoup aidé le pays  à la suite au séisme du 12 janvier 2010.

En outre, Edwine Paraison dit souhaiter le développement  d’une relation  plus harmonieuse entre les  Haïtiens évoluant dans la diaspora.

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *