Home Actualités Elections en Haïti : Ban Ki-moon appelle au calme après les rumeurs de fraude
Actualités - décembre 9, 2010

Elections en Haïti : Ban Ki-moon appelle au calme après les rumeurs de fraude

Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a pris note mercredi de l’annonce des résultats préliminaires des élections présidentielle et législatives qui se sont déroulées le 28 novembre en Haïti et a appelé au calme alors que des accusations de fraude circulent.

Le Secrétaire général « est préoccupé par les accusations de fraude et reste déterminé à soutenir des élections libres et justes qui reflètent la volonté du peuple haïtien », a dit mercredi son porte-parole dans une déclaration.

« Il note également que ces résultats ne sont pas définitifs et dépendent des dispositions et processus inscrits dans la loi électorale. Il appelle tous les candidats à épuiser les recours formels et les procédures légales, qui permettront de faire émerger une image plus claire. Ce sera une base solide à partir de laquelle on pourra avancer », a-t-il ajouté.

Le Secrétaire général s’est dit préoccupé par « les actes de violence et les troubles qui ont eu lieu après l’annonce des résultats préliminaires ». « Nous rappelons à tous les candidats qu’ils ont une responsabilité personnelle à encourager leurs partisans à rester calmes. Une solution pacifique à la situation actuelle est cruciale à court terme pour affronter l’épidémie de choléra et à moyen terme pour créer les conditions pour la reconstruction et le développement à la suite du séisme du 12 janvier », a dit son porte-parole.

Selon la presse, l’ex-première dame Mirlande Manigat, qui a obtenu 31,30 % des voix, et le candidat du pouvoir Jude Célestin, qui a réuni 22,48 % des suffrages, s’affronteront au second tour de l’élection présidentielle en Haïti, qui doit avoir lieu le 16 janvier. Le chanteur populaire Michel Martelly est arrivé en troisième position, juste derrière Jude Célestin, qui le devance de 6.845 voix seulement.

 

8 décembre 2010

 

 

 

 

 

 

 

 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *