Home 5 Actualités 5 Aménagements du territoire : constats et perspectives

Aménagements du territoire : constats et perspectives

Aménagement du territoire en Haïti : Mythe ou Réalité ? Un état des lieux. Tel a été l’intitulé d’une présentation de la chargée du programme ‘’Population et Développement’’ à l’UNFPA, le Fonds des Nations Unies pour la Population, à l’occasion d’un atelier organisé par cette agence le 29 octobre dernier. Muriel Antoine s’était proposé de faire la photographie de la situation actuelle, d’une part; de l’autre, lancer comme un ballon d’essai certaines recommandations pouvant aider à jeter, pour de bon, les bases d’une politique nationale de l’Aménagement du territoire.

Eu égard à sa mission et à son plan d’action pour la période 2009-2010, la représentation haïtienne du Fonds des Nations Unies pour la Population accorde beaucoup d’importance à  la question de l’Aménagement du territoire. Cette agence onusienne fait de cette question une priorité. En ce sens, elle envisage de travailler davantage au renforcement des organismes haïtiens qui seraient chargés de cette question.

Ceci peut être considéré comme un engagement de l’UNFPA pris au nom de la grande famille onusienne et dans l’intérêt de la population haïtienne.

Cet engagement, pour être objectivement justifié, découle d’un constat pour le moins préoccupant. C’est avec ce constat que Muriel Antoine, chargée du programme ‘’ Population et Développement’’ à  cette agence onusienne avait débuté son exposé, le 28 octobre dernier, à la journée sur la Dynamique de la population et l’Aménagement du territoire’’. « Le constat est alarmant, la migration interne accentuée, avec pour corolaire: les bidonvilles anarchiques se développant au  Morne-L’Hôpital, à Mariani, à Gressier et à la Plaine du Cul de sac,  partout dans le pays, prouve donc qu’il faut prendre des mesures pour résoudre les problèmes de l’aménagement du territoire », avait-elle lancé.

 La première conclusion à laquelle Mme Antoine s’est arrêtée montre clairement, suivant ses dires, que l’aménagement du territoire, en Haïti, est loin de se traduire dans les faits.

Les acteurs institutionnels

La chargée de programme ‘’ Population et Développement’’ à l’UNFPA HAITI a, lors de son intervention, présenté la liste des organismes haïtiens et étrangers qui travaillent dans le champ de l’Aménagement du territoire. Elle les a classés en de deux catégories.

Les organismes étatiques  regroupant la Primature en raison du fait que le Comité Interministériel d’Aménagement du Territoire (CIAT) est présidé par le Premier Ministre. Le Ministère de l’Économie et des Finances (MEF), le Ministère de la Planification et de la   Coopération Externe (MPCE), le Ministère de l’Environnement (ME), le Ministère des Travaux Publics Transports et Communication (MTPTC), le Ministère de l’Intérieur  et des Collectivités Territoriales (MICT), le Ministère de l’Agriculture, des Ressources Naturelles et du Développement Rural(MARNDR), tous membres du CIAT.

Parmi les organismes internationaux intervenant dans ce domaine, Muriel Antoine a recensé : le Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA), le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) et le Bureau de Coordinations des Actions  Humanitaires  de l’Onu (OCHA : « Office for the Coordination of Humanitarian Affairs »).

Cependant, l’une des premières observations pertinentes faites par Muriel Antoine a porté sur l’absence de coordination entre ces différents organismes, qu’ils soient nationaux ou internationaux. Chacun agissait de son coté en fonction de ce qu’il comprenait de l’Aménagement du territoire. Et l’équation simple posée de façon erronée consistait(ou consiste encore) à réduire l’Aménagement du territoire à  la Protection de l’environnement. Mélange de pinceaux ! Et cette situation a duré des années.

De ce fait, Mme Antoine a tenu, dans le cadre de cet atelier,  – et pour l’édification des participants –  à faire le distinguo entre les deux concepts avec un point emphatique sur celui de l’Aménagement du territoire.

‘’Moins large que l’environnement, l’aménagement du territoire porte sur la disposition spatiale (développement spatial)) des hommes et des activités. Il conjugue donc développement économique, habitat, transport et communication. L’aménagement du territoire, c’est la recherche dans le cadre géographique d’une meilleure répartition des hommes en fonction des ressources naturelles et de l’activité économique. » Il fait référence à une répartition des activités dans l’espace’’.

De plus a-t-elle fait remarquer : ‘’L’aménagement du territoire  est en étroite relation avec la distribution de la population et la disponibilité des infrastructures sociales et économiques, à l’échelle géographique. Car, il  constitue un ensemble d’actions et d’interventions, politiques ou techniques, volontaires et concertées, qui visent à assurer, avec ordre et dans le temps, une répartition adéquate de la population, des constructions, des activités économiques et des équipements et infrastructures, tout en tenant compte des contraintes, naturelles et anthropiques, à leur établissement. Il vise, entre autres, un meilleur développement du cadre de vie des citoyens, une réduction des disparités socioéconomiques et une amélioration des conditions de vie’’. 

Tenant compte du contenu de ce concept, la chargée du programme ‘’Population et Développement’’ au Fonds des Nations Unies pour la Population en Haïti avait raison de lancer en introduction de son exposé que l’Aménagement du territoire en Haïti est entachée de multiples faiblesses, lesquelles exercent un impact sur la qualité de vie et l’accès des gens aux services sociaux de base.

 

Réagir à cet article

About Scoop FM 107.7

Scoop FM 107.7

Check Also

Le département d’État recommande l’arrêt du TPS…

Plus de 300 000 ressortissants de pays de l’Amérique centrale et d’Haïti, bénéficiaires du TPS, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *