Home Actualités Scoop édito : Ariel Henry s’apprête à remonter cruellement le prix du gaz sur le marché local au détriment du peuple haïtien
Actualités - juillet 25, 2022

Scoop édito : Ariel Henry s’apprête à remonter cruellement le prix du gaz sur le marché local au détriment du peuple haïtien

Le gouvernement se prépare à revoir à nouveau à la hausse le cours du carburant sur le marché national. Cette remontée du prix des produits pétroliers dans les pompes va alourdir le poids  de la souffrance du peuple haïtien qui périclite dans la misère.  

Le gouvernement entend ainsi en finir avec la population. Une telle mesure va exploser le coût de tous les autres produits en Haïti.  Le coût actuel de la vie dépasse complètement le niveau de vie de la population. Le coût de la vie en Haïti va être augmenté davantage. Augmenter le coût de la vie, c’est augmenter la misère dans le pays. Le pouvoir qui devait extraire la population  du fin fond du précipice va l’enfoncer davantage dans l’abime.  

Le gouvernement va augmenter le niveau de pauvreté en Haïti, pendant que la population fait face à une crise sécuritaire sans précédent. Le climat sécuritaire se dégrade à un niveau tel que les bandits ont pénétré ce dimanche l’enceinte même d’une église à Croix-des-Bouquets pour aller tuer un inspecteur de police. Les bandits armés ont exécuté l’inspecteur, emporté son cadavre, puis le découpe en morceau. Ils ne cessent d’avilir l’institution policière, l’État haïtien sous le regard moche des autorités.

Selon les Nations unies, entre le 8 et le 17 juillet 2022, plus de 471 personnes ont été tuées, blessées ou portées disparues à Port-au-Prince, particulièrement à Cité Soleil. De graves incidents de violence sexuelle à l’encontre des femmes et des filles, ainsi que des garçons recrutés par des gangs, ont également été signalés. Environ 3 000 personnes ont également fui leur domicile, dont des centaines d’enfants non accompagnés, tandis qu’au moins 140 maisons ont été détruites ou incendiées.

La situation du pays va de mal en pis. Nos responsables politiques sont des girouettes. Ils changent de couleurs comme des caméléons. L’Administration de Jovenel Moise avait annoncé en juillet 2018 dans un contexte bien moins grave la montée du prix du carburant sur le marché haïtien. Cette annonce lui a coûté très cher, pour ne pas dire son mandat, sa vie. Les protagonistes qui s’y étaient opposés se souscrivent aujourd’hui au projet du gouvernement du Premier ministre Ariel Henry monté contre la population.

Jovenel Moise avait lancé un projet de réforme constitutionnelle au premier semestre de 2021 dans une situation paradisiaque par rapport à celle d’aujourd’hui. Ce projet avait été rejeté d’un revers de main par ses adversaires. Ses antagonistes maintenant au pouvoir, dans une Haïti complètement infernale, invivable et effrayante, le défendent aujourd’hui. Nos protagonistes politiques qui ne parlent qu’au nom du peuple haïtien en réalité ne défendent que leurs intérêts mesquins à son détriment.

Mozard Lombard,

Éditorialiste chez Radio Télé Scoop,

Tél : (509) 3147-1145,

Email : [email protected]

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.