Home Actualités Haïti débat/Emmanuel Ménard : Le gouvernement que dirige Monsieur Ariel Henry a échoué
Actualités - juin 30, 2022

Haïti débat/Emmanuel Ménard : Le gouvernement que dirige Monsieur Ariel Henry a échoué

Docteur Emmanuel Ménard culpabilise tous les acteurs haïtiens à un degré ou à un autre dans le malheur d’Haïti. C’est la somme de nos bêtises, dit-il, qui nous amène là où nous sommes. La situation actuelle du pays, c’est l’échec ou la déroute de la politique haïtienne. Nous n’avons pas appris à gérer notre société.  

Participant à l’émission Haïti débat, ce jeudi 30 juin 2022, le président du parti Force Louverturienne croit qu’il y a une révolution qui n’a été faite en 1804. La révolution de 1804, indique-t-il, doit continuer avec un nouveau projet de société. Nous devons faire la révolution culturelle. Nous ne sommes pas encore libérés des tares du marronnage.

La démocratie, poursuit Monsieur Ménard, ne se fait qu’avec des démocrates. Nombreux sont des gens qui disent qu’ils n’ont pas d’espoir. Moi, je dis non. Quand il fait très noir, il va faire jour.

À en croire Emmanuel Ménard, Haïti ne manque pas d’argents. Il nous manque de préférence, déclare-t-il, de projet et d’intelligence. Tant que nous ne débarrassons pas nos esprits de nos carcans, nous serons foutus.  

Le chef de file de la Force Louverturienne ne cache pas son désaccord à l’administration du Dr Ariel Henry. Aujourd’hui, dénonce-t-il, le gouvernement que dirige Ariel Henry est un gouvernement qui ne dépend que de lui-même. Pas un point de ce qui a été dit dans l’accord du 11 septembre n’a été respecté. Le gouvernement que dirige Monsieur Ariel Henry a échoué. Je demande aux acteurs de faire un faisceau pour sortir le pays de cette situation.

« J’appelle les acteurs à la conscience patriotique. Je demande un accord sur une formule de gouvernance. Les élections doivent être organisées quand on aura trouvé cet accord sur cette formule de gouvernance intérimaire, quand la sécurité aura été rétablie » a-t-il renchéri.

Emmanuel Ménard pense qu’il faut un grand coup de balai au niveau de la classe politique, qu’il faut renouveler cette classe politique haïtienne. La classe politique, souligne-t-il, est vieillissante. Les partis politiques doivent s’ouvrir. Il faut retourner à la qualité sur la quantité.

Mozard Lombard,

Éditorialiste chez Radio Télé Scoop,

Tél : (509) 3147-1145,

Email : [email protected]

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.