Home Actualités Haïti débat : GPPC invite le Premier ministre Ariel Henry à redescendre sur terre
Actualités - septembre 13, 2021

Haïti débat : GPPC invite le Premier ministre Ariel Henry à redescendre sur terre

Après laccord exclusif passé ce weekend écoulé entre une frange de lopposition plurielle et le Premier ministre Ariel Henry sur la crise politique qui bouleverse le pays, le PDG de la Radio Télé Scoop, Garry Pierre Paul Charles, invite le patron de la primature à redescendre sur terre en respectant la mission qui lui a été assignée.

« Je demande au PM Ariel Henry de redescendre sur terre, de respecter sa mission de trouver un accord inclusif entre les acteurs, de pacifier le pays en vue des prochaines élections », lui suggère-t-il, à l’émission Haïti débat, ce lundi 13 septembre 2021.

Le journaliste politique en a profité pour évoquer la question de l’invitation du commissaire du gouvernement de Port-au-Prince, Me Bed-Ford Claude,  faite au chef du gouvernement haïtien, autour de sa conversation avec le présumé assassin de Jovenel Moise, Joseph Félix Badio, le jour de son assassinat. Plusieurs spécialistes, explique-t-il, entrevoient cette invitation comme un acte politico-juridique, mais plus politique.

Rapportant l’interprétation que font des spécialistes de cette affaire, GPPC dit ne pas être certains que le Premier ministre répondra à cet appel.

Selon lui, les jovenélistes, qui soutiennent le ministre de la justice et de la sécurité publique, Me Rockfeller Vincent, et le ministre des affaires étrangères, Monsieur Claude Joseph, tentent de reprendre le pouvoir entre les mains du Dr Ariel Henry.

Garry Pierre Paul Charles a souligné le fait que l’équipe de l’ex président Joseph Michel Martelly a signé aussi l’accord, à travers le président du PHTK, Liné Balthazar, suspecté dans le meurtre de Jovenel Moise, qui a un mandat d’amener contre lui, et le coordonnateur général du parti PLANSPA, Dieudonné Lhérisson.

Joint au téléphone, Monsieur Lhérisson dit signer l’accord afin de faciliter le retour de la paix dans le pays. « La crise politique a affaibli les institutions, le pays. Nous avons pris cette décision pour donner au Premier ministre une certaine légitimité pour pouvoir renforcer les institutions », ajoute-t-il.

« Nous demandons au PM Ariel Henry de se montrer beaucoup plus consensuelle, de sentretenir avec tous les acteurs afin de mettre en place un gouvernement de consensus », exhorte Dieudonné Lhérisson, indiquant que la bataille qui se fait présentement n’est pas une bataille pour permettre à Jovenel Moise de trouver justice.

De son côté, Dr Louis Gérald Gilles, joint au téléphone aussi, affirme émarger l’accord en raison de la situation d’urgence du pays. « Nous avons signé parce que nous constatons que le pays ne peut plus attendre. Je pense quil est de bon ton de mettre de côté les intérêts mesquins pour débloque la situation », a fait savoir le président du Parti NOULA.

Mozard Lombard,

Éditorialiste chez Radio Télé Scoop,

Tél : (509) 3147-1145,

Email : [email protected]          

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *