Home Actualités Haïti débat : L’ex PM Joseph Jouthe a été porté à la démission pour faciliter la négociation, exprime GPPC
Actualités - avril 15, 2021

Haïti débat : L’ex PM Joseph Jouthe a été porté à la démission pour faciliter la négociation, exprime GPPC

Le palais national a limogé, autant dire, porté à la démission, le premier Ministre Joseph Jouthe pour exprimer aux acteurs la volonté de négociation du pouvoir. L’ancien chef du gouvernement haïtien a été informé de son départ, a signifié Garry Pierre Paul Charles, à l’émission Haïti débat, de ce jeudi 15 avril 2021.

Le président de la République, Jovenel Moise, s’accroche à ses grandes échéances pour cette année de 2021. Aussi se montre-t-il engagé pour un accord. Selon le journaliste politique, Garry Pierre Paul Charles, la primature a été  libérée pour attirer les acteurs, réaliser la négociation et trouver un accord dans la perspective du référendum sur le projet de la nouvelle constitution et des élections générales dans le pays.

Après le retrait de la plateforme Religions pour la paix, avec la médiation,  Monsieur Jouthe, dont la lettre de démission avait été acheminée au palais national depuis plusieurs jours, a été contraint de prendre ses jambes à son cou. N’étant pas en possession de cette lettre de démission, il a été informé de son licenciement.

Des partis proches du pouvoir avaient demandé au président de décapiter la primature pour faciliter la négociation, a fait savoir le PDG de la Radio Télé Scoop. Consécutivement au limogeage du désormais ex PM, Audain Fils Bernadel a lui aussi été remercié comme Ministre de l’Intérieur et des Collectivités Territoriales.  

Le président entend exprimer ainsi sa volonté à partager le pouvoir. Il souhaite concéder le MICT, MPCE, en plus de la primature, pour ne citer que ceux-là.

« Je demande au président d’évaluer la faisabilité du référendum et d’annoncer l’organisation des élections générales dans le pays », exige le journaliste sénior, Garry Pierre Paul Charles, soulignant que certaines figures du pouvoir doutent de la réalisation de ce référendum.

« Rénald Libéruce croit que la tenue de ce référendum est quasiment impossible pour le mois de juin. Il propose de faire d’une pierre deux coups en le réalisant conjointement avec les élections », a confié le chroniqueur politique.  

Mozard Lombard,

Éditorialiste chez Radio Télé Scoop,

Tél : (509) 3147-1145,

Email : [email protected]

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *