Home Actualités Haïti débat : Déplorant les 9 ans de règne du PHTK, Réginald Boulos déclare être un élément gênant
Actualités - mars 24, 2021

Haïti débat : Déplorant les 9 ans de règne du PHTK, Réginald Boulos déclare être un élément gênant

Le leader du Mouvement Troisième Voie, Dr Réginald Boulos, déclare être un élément gênant sur l’échiquier politique haïtien. Il a fait cette déclaration, huit jours après l’attaque armée et incendiaire perpétrée contre la Universal Motors, le mercredi 17 mars dernier, sur la route de l’aéroport. Le politique/entrepreneur critique vertement les neuf (9) ans de règne du régime du PHTK qui ont amené, dit-il, le pays à la dérive.

« Je suis toujours au-devant de la scène et ça gène. Cela gêne beaucoup de gens. Le MTV est l’un des plus grands mouvements politiques sur l’échiquier », a signifié, Pierre Réginald Boulos, le chef de file du MTV Haïti, à l’émission Haïti débat de ce mercredi 24 mars 2021.

Vêtu d’une chemise noire, couleur de deuil, exprimant la victimitude, symbolisant la justice, Monsieur Boulos s’est montré fort et humaniste, sur le plateau de la Radio Télé Scoop, dans ses déclarations sur les incidents survenus à la Universal Motors.

« Tout de suite après l’incendie de la Universal Motors, ce qui m’intéressait ce n’était pas les voitures brulées et volées. Mais, c’était plutôt mon personnel de travail », a exprimé le concessionnaire de la marque Nissan en Haïti.  

Réginald Boulos en a profité pour fustiger les neuf (9) de l’administration du PHTK au timon des affaires de l’État haïtien. « Les neuf ans du PHTK ont amené le pays à la dérive. Quand le président Préval passait les rênes du pays aux dirigeants du PHTK, il n’y avait pas une zone de non droit en Haïti. Aujourd’hui, nous sommes passés de 30 à 70 % de produits de consommation importés. Ils ont réduit le pouvoir d’achat de la population », indique le potentiel candidat à la présidence.

Le président de la république Jovenel Moise dénonce depuis quelque temps dans ses discours des oligarques du secteur privé des affaires haïtiens qui profitent de toutes les ressources du pays. Autour des dénonciations du chef de l’État contre ce groupuscule, Réginald Boulos réplique : « un oligarque est un homme du secteur privé qui est à côté du président et qui fait de l’argent. Le président a choisi un mot qui le dessert ».

Il y a des oligarques dans toutes les sphères de la vie nationale. Il y en a aussi bien dans le secteur privé que dans les médias. Un vendeur de micro est un oligarque, ajoute-t-il, annonçant une série de mobilisation sur toute l’étendue du territoire national prévue pour les 28, 29 et 30 mars prochain.

Mozard Lombard,

Éditorialiste chez Radio Télé Scoop,

Tél : (509) 3147-1145,

Email : [email protected]

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *