Home Actualités Haïti débat : Le secteur protestant est sorti de sa passivité, des milliers de personnes ont foulé le macadam ce dimanche
Actualités - mars 1, 2021

Haïti débat : Le secteur protestant est sorti de sa passivité, des milliers de personnes ont foulé le macadam ce dimanche

Le secteur protestant en opposition avec le régime en place a réalisé une mobilisation monstre ce dimanche à Port-au-Prince. Une première depuis après la manifestation des artistes en octobre 2019 revendiquant les fonds Petro Caribe et exigeant la démission du président de la République Jovenel Moise.

Des milliers de personnes ont descendu dans les rues de la capitale haïtienne ce dimanche 28 février 2021. Ils protestent contre le kidnapping qui devient endémique en Haïti et la dictature définie comme un régime politique où le pouvoir est détenu par une seule personne ou un groupe de personnes l’exerçant sans contrôle de façon autoritaire.

Joints au téléphone, au cours de la retransmission de l’émission Haïti débat de ce lundi 1er mars de l’année en cours, les pasteurs Forges Gérard et Ernst Pierre Vincent se sont réjouis de la réussite de cette immense mobilisation. Les instigateurs du mouvement veulent sortir le secteur protestant de sa passivité habituelle devant la situation actuelle du pays.

Si le pays se trouve dans la situation où il est, explique Dr Forges, c’est parce que 60% de la population ne prennent jamais leurs responsabilités. « Nous voulons réveiller la conscience de nos fidèles. Hier, nous avons mis plus d’un million de personnes dans la rue », a martelé le religieux, interviewé par Campane Joseph, Ené Val et Présimon Jean.

Il faut souligner que, ce dimanche, les manifestants étaient particulièrement très remontés contre la représentante du Secrétaire général de l’ONU, Madame Helen Meagher La Lime, qui, dans une de ses déclarations, a minoré la mobilisation de l’opposition.

Réagissant sur les propos des protestataires tenus contre la cheffe du BINUH, Pasteur Ernst Pierre Vincent dit ne pas influencer leur langage.

« La population commence à comprendre les événements qui se passent en Haïti. Nous ne lui imposons pas un discours. En tant que leaders, nous prenons les devants pour empêcher un retour à la dictature dans le pays comme ce fut le cas en 1986 », a fait savoir le berger.

Mozard Lombard,

Éditorialiste chez radio Télé Scoop,

Tél : (509) 3147-1145,

Email : [email protected]   

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *