Home Actualités ANFÒS pou Ayiti, un nouveau mouvement politique lancé à Mirebalais par des acteurs de l’opposition
Actualités - décembre 6, 2020

ANFÒS pou Ayiti, un nouveau mouvement politique lancé à Mirebalais par des acteurs de l’opposition

Des acteurs de l’opposition politique haïtienne, tels que Simon Dieuseul Desra, Walsonn Sanon, Wilfrid Isaac, pour ne citer que ceux-là, ont lancé, samedi, à Mirebalais, un mouvement appelé ANFÒS pou Ayiti. Ce Mouvement vise à insuffler un esprit de solidarité parmi les protagonistes pour sauver Haïti empêtrée dans une crise politique chronique.

Alliance Nationale des Forces Organisées pour la Solidarité, ANFÒS pou Ayiti, se veut être un mouvement de masse inclusif. Il a été monté après une évaluation catastrophique des actions politiques dans le pays ces derniers temps. Les instigateurs disent mettre sur pieds ce mouvement pour offrir au pays une nouvelle alternative. Ils ont réalisé une cérémonie de lancement symbolique, dans la cité de Benoit Batraville, reprenant des chansons vodouesques et représentant des pièces de théâtre appelant à l’unité.

Lors de cette cérémonie de lancement, déroulée à l’Hôtel Wozo Plaza, réunissant des bandes à pieds, des centaines de militants issus de plusieurs partis politiques et organisations de base du pays, l’ancien président du Sénat haïtien, Dieuseul Simon Desra, a exprimé sa position de s’asseoir avec le pouvoir pour sortir le pays du bourbier dans lequel il se trouve. Déplorant les conditions dans lesquelles vit la population, l’ex candidat à la présidence dit faire un constat lamentable de la situation du pays qui ne cesse de se dégrader.

De son côté, le politicien/entrepreneur, Walsonn Sanon, dénonce la manière dont se fait la politique en Haïti.  La politique se fait en Haïti au profit d’un groupuscule : les acteurs militant. Elle ne se fait pas même au profit de 25% des gens qui vivent dans la population. Après avoir évalué ses résultats dans le pays, nous nous sommes dit que nous devons cesser de supporter un petit groupe qui ne vise que ses intérêts personnels. Nous nous sommes dit aussi que nous devons mettre de côté les intérêts mesquins pour donner la priorité au pays, au peuple haïtien, explique l’ancien fonctionnaire de l’administration publique haïtienne.

ANFÒS pou Ayiti, poursuit Monsieur Sanon, est une initiative qui prend en compte tous les membres de la population. Il n’existe qu’une seule façon pour résoudre le problème du pays. Il faut que le pouvoir et l’opposition puissent s’asseoir ensemble pour définir le mécanisme de départ de Jovenel Moise fixé au 7 février 2021. Quand on ne s’assoit pas ensemble, cela crée un déficit au niveau de l’État, au niveau de l’unité de commande de l’État.

Walsonn Sanon croit que nous devons en finir avec la politique dite de Terre brulée. Il se dit engagé contre trois facteurs : la corruption, la violence, la razzia (dechoukaj). La violence, dit-il, ne nous emmènera nulle part. Le moment est venu de prendre conscience de notre situation. Nous devons être conscients que nous sommes les premiers responsables de nos malheurs.  Si nous conjuguons nos efforts, nous finirons par combattre le problème de l’ingérence de la communauté internationale. Le problème est haïtien. Nous devons trouver une solution à l’haïtienne. Tant que nous ne nous convertirons pas en des hommes et des femmes responsables, des citoyens engagés, nous n’irons nulle part.

Mozard Lombard,

Éditorialiste chez Radio Télé Scoop,

Tél : (509) 3147-1145,

Email : [email protected]

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *