Home 5 Actualités 5 France/Coupe du monde 2010 – C’était presque ça
la_selection_de_France

France/Coupe du monde 2010 – C’était presque ça

la_selection_de_FranceComme en 2006, la France a débuté sa Coupe du monde par un match nul et vierge. Au Cap, les Bleus n’ont pu battre l’Uruguay (0-0) vendredi. En progrès dans le jeu et globalement dominateurs, surtout en fin de match, les joueurs de Domenech ont malheureusement manqué d’efficacité. Une fois encore.

FRANCE – URUGUAY : 0-0

Comme en 2006, la France est entrée dans le Mondial avec un 0-0. Mais, cette fois, ses débuts paraissent plus rassurants. D’abord parce que, quatre ans plus tard, l’autre match du groupe entre l’Afrique du Sud et le Mexique a également accouché d’un résultat nul (1-1). Avec quatre équipes à égalité, les Bleus n’ont aucune raison de paniquer dans ce groupe A. Mais surtout, si la victoire n’est pas au bout, ils ont montré du progrès, notamment dans le dernier quart d’heure. Comme souvent, ils pourront néanmoins regretter leur manque d’efficacité et une main dans la surface en fin de match qui aurait pu faire basculer la rencontre du bon côté. Pour cela, comme en 2006, Raymond Domenech a réservé une petite surprise en changeant de système. Après les inquiétudes nées de la préparation, exit donc le 4-3-3. Le sélectionneur a rappelé le 4-2-3-1 à la rescousse.

Et le pari de Domenech, qui a préféré sacrifier Malouda plutôt que Govou ou Anelka, a bien failli être payant. Plébiscité, y compris au sein du groupe, Abou Diaby est finalement titulaire dans ce schéma à deux milieux récupérateurs. Trois ans après sa dernière apparition dans le onze. Le milieu d’Arsenal a apporté un vent de fraicheur. Appelé à épauler Toulalan dans les tâches défensives, il a surtout brillé par son apport offensif. Omniprésent dans les trente derniers mètres, le milieu d’Arsenal a repris le rôle autrefois dévolu à Patrick Vieira. Provocateur (26e), frappeur longue distance (10e) voire dernier passeur à l’approche de la surface (31e), il est à l’origine de la plus belle occasion de la France en première période. Un ballon millimétré pour Ribéry que Govou ne parvient pas à convertir devant le but de la Celeste (7e).

Penalty ?

En revanche, Abou Diaby ne peut pas tout faire. Son activité n’a pas masqué les points noirs déjà devinés en préparation. Les Bleus manquent de poids devant. Une nouvelle fois, ils se sont créés des occasions mais n’ont pas su les concrétiser. Sur 18 tirs, ils n’en ont cadré que trois. Repositionné meneur axial, Gourcuff a surtout brillé sur coup franc (18e). Quant à Anelka, maintenu dans le rôle de l’attaquant de pointe, il a poussé sa série à 384 minutes sans frappe cadrée. Ces deux là ont décidément du mal à s’entendre. Alors comment marquer ? L’entrée à gauche de Malouda a eu un impact immédiat (80e). Thierry Henry, à la place d’Anelka, a également su créer le danger. Mais qui sait ce qui serait passé si M. Nishimura avait sifflé un penalty pour une main dans la surface sur une frappe en pivot de l’attaquant du Barça (89e) ?

A contrario, les Tricolores peuvent être mis en danger rapidement. Et ce diable de Diego Forlan a bien failli leur faire payer cher sans une parade de Lloris (16e). L’attaquant de l’Atletico Madrid a eu plusieurs occasions de mettre la défense française à l’épreuve, que ce soit dans le jeu (36e, 73e) ou sur coup franc (64e). Et c’est la bonne nouvelle, celle-ci a tenu le coup. Certes, pas sans frayeurs. Mais, pour le reste, les hommes d’Oscar Tabarez se sont surtout attelés à maitriser Ribéry. Avec réussite. Sanctionné d’un carton jaune (19e), le joueur du Bayern a fini par tomber dans le piège du jeu rugueux des Uruguayens. Comme Evra et Toulalan. Lodeiro, expulsé suite à deux avertissements, n’en est pas sorti indemne. Mais, même à dix, les Bleus n’ont pas su en profiter. Pourtant, au Cap, l’espoir subsiste. Maintenant, il va falloir marquer.

 

Réagir à cet article

About Scoop FM 107.7

Scoop FM 107.7

Check Also

Le département d’État recommande l’arrêt du TPS…

Plus de 300 000 ressortissants de pays de l’Amérique centrale et d’Haïti, bénéficiaires du TPS, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *