Home 5 Actualités 5 Coupe du monde 2010 – Les Bafana s’y voyaient
sud_africaine

Coupe du monde 2010 – Les Bafana s’y voyaient

sud_africaine1-1 entre l’Afrique du Sud et le Mexique en match d’ouverture de la Coupe du Monde. Le pays organisateur a mené pendant 24 minutes suite à un but magnifique de Tshabalala et a heurté le poteau à la toute fin. Mais Rafael Marquez a égalisé à la 79e. Ouvert, ce groupe A…

AFRIQUE DU SUD – MEXIQUE : 1-1

Buts : Tshabalala (55e) pour l’Afrique du Sud et Marquez (79e) pour le Mexique

La fête n’est pas totale à Johannesburg. Après une cérémonie d’ouverture célébrant la première Coupe du monde sur le continent africain, l’Afrique du Sud a donné le coup d’envoi de son tournoi avec un objectif : éviter de devenir la première équipe hôte éliminée dès le premier tour d’une Coupe du monde. Pas évident lorsque l’on est le pays organisateur le moins bien classé de l’histoire par la FIFA (83e). Une pression énorme à laquelle ils ont finalement répondu après des débuts timides. Mais un but de Marquez et un poteau enfin de match ont empêché tout un pays d’exploser de joie (90e). Dans l’immense stade de Soccer City, si les locaux n’ont pas pu compter sur le soutien de Nelson Mandela, ils ont pourtant pu compter sur le bruit assourdissant des vuvuzelas mais surtout sur Itumeleng Khune. Le gardien sud-africain aurait pu être le héros de tout un pays. En s’interposant face à Franco (32e) et Giovani Dos Santos (64e), il a entretenu l’espoir dans un match démarré sur la pointe des pieds. Et lorsqu’il est passé au travers, Khune a pu miser sur la maladresse des Mexicains (2e) ou une position de hors-jeu de Vela (38e).

Mphela touche le poteau

Mais, sans doute stressés par l’ampleur de l’évènement, les Sud Africains ont mis du temps à entrer dans leur tournoi. En première période, les hommes de Carlos Alberto Parreira ont inquiété. Ils n’ont d’ailleurs pas cadré la moindre frappe. Il a même fallu attendre la pause pour assister à leur première occasion franche sur un centre de Siphiwe Tshabalala (44e). Mais il faut croire que l’ailier gauche est plus à l’aise dans le costume du buteur. Lancé par Modise, il a délivré son équipe d’un terrible poids après la pause en ouvrant la marque d’une frappe puissante (54e, 1-0). Il n’en fallait pas plus pour dérégler la machine mexicaine qui aurait même pu être sanctionnée d’un penalty pour une intervention à limite de régularité sur Modise dans la surface (70e). Mais le match d’ouverture laissera finalement le sentiment d’une occasion gâchée.

Les Sud Africains l’ont appris à leurs dépends, le Mexique aime attaquer. Avec quasiment cinq joueurs à vocation offensive, dont deux latéraux très attirés par le but (Aguilar et Salcido), El Tri a eu un défaut : ne pas savoir se montrer plus réaliste. Au moins, les Bleus sont prévenus. La France devra notamment se méfier de Giovani Dos Santos. L’attaquant de Tottenham, prêté la saison dernière à Galatasaray, a tout fait pour gâcher la fêter à Soccer City. En vain (2e, 19e, 37e, 64e). Vela (34e) et Franco (40e) n’ont pas eu plus de réussite. Mais l’autre enseignement, c’est que l’Afrique du Sud ne terminera pas avec la meilleure défense du Mondial. Une erreur défensive et une baisse de régime en fin de match n’ont pas échappé à Rafael Marquez. Le joueur du Barça, à la réception d’un long centre de Juarez, a rappelé à l’Afrique du Sud le chemin qui lui restait à parcourir (79e, 1-1). Un relâchement naïf d’autant plus cruel que Mphela, qui aurait pu être le sauveur de la nation arc-en-ciel, a vu ensuite sa frappe repoussée par le poteau dans les ultimes secondes (90e). Soutenus par 90.000 supporters, les Bafana Bafana se sont montrés au niveau. Mais ils attendront encore un peu avant de faire la fête.

 

Réagir à cet article

About Scoop FM 107.7

Scoop FM 107.7

Check Also

Le département d’État recommande l’arrêt du TPS…

Plus de 300 000 ressortissants de pays de l’Amérique centrale et d’Haïti, bénéficiaires du TPS, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *