Home Actualités Haïti débat : Youri Latortue exige le retrait du code pénal inadapté, dit-il, à la réalité du pays
Actualités - juillet 9, 2020

Haïti débat : Youri Latortue exige le retrait du code pénal inadapté, dit-il, à la réalité du pays

Le décret publié par le président de la République est un plagiat. Jovenel Moise a calqué le code pénal de la France, dénonce Youri Latortue. L’ancien sénateur de l’Artibonite demande au chef de l’État de faire le retrait de ce document inadapté, dit-il, à la réalité sociologique du pays avec des lois imposées.

Le président Jovenel Moise a plagié le code pénal français, déplore Youri Latortue à l’émission Haïti débat du jeudi 9 juillet 2020. Le décret publié par le pouvoir, moucharde l’ancien président de l’Assemblée nationale, n’est pas adapté à la réalité haïtienne.

« Ce décret autorise la zoophilie. Les autorités veulent introduire dans les pratiques haïtiennes le rapport sexuel entre les humains et les animaux. Notre société n’a pas ce genre de pratique. Les lois ne peuvent précéder  les pratiques. Ce sont les pratiques qui précèdent les lois », a signifié l’homme de loi, déclarant que ce code est un fourre-tout.

Youri Latortue condamne la dimension libertaire de ce document. Les dirigeants haïtiens, indique-t-il, veulent fourrer le pays dans une logique de vagabondage où le tourisme sexuel sera autorisé. À travers dix (10) articles, ce code renforce la pratique de l’homosexualité.

Le coordonnateur du parti AAA, dans la foulée, condamne la pratique de l’inceste autorisée par le décret entre cousin et cousine. « Les autorités ont condamné le rapport sexuel entre père et fille, frère et sœur, mais ne condamnent pas le coït entre cousin et cousine », a souligné Monsieur Latortue.

La société haïtienne, crie l’ex parlementaire, ne veut pas de ce décret. Les dirigeants doivent en faire le retrait parce qu’il ne s’adapte pas à la réalité du pays. Je demande qu’il soit retiré et d’en faire un autre.

Mozard Lombard,

Éditorialiste de la Radio Télé Scoop,

Tél : (509) 3147-1145,

Email : [email protected]

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *