Home 5 Actualités 5 Haïti : l’UNICEF vaccine en urgence 2.000 personnes contre la diphtérie

Haïti : l’UNICEF vaccine en urgence 2.000 personnes contre la diphtérie

Après avoir constaté plusieurs cas de diphtérie à Port-au-Prince, la capitale haïtienne, le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) a lancé une campagne de vaccination d’urgence de plus de 2.000 personnes. Objectif : limiter au plus vite les risques de propagation de la maladie.

« Le but de cette campagne d’urgence est de garantir à toutes les personnes ayant été en contact avec une personne infectée, une protection immédiate », a fait savoir mardi une porte-parole de l’UNICEF, Christiane Berthiaume, lors d’une conférence de presse à Genève, en Suisse.

En partenariat avec les autorités haïtiennes, l’UNICEF a déployé ce weekend 80 agents de santé spécialisés dans les vaccinations dans le Camp de Batimat, dans le quartier de Cité Soleil, à Port-au-Prince. « C’est la poursuite de la campagne qui était en cour avant le tremblement de terre du mois de janvier après une éruption de cas de diphtérie fin de l’année 2009 », a indiqué Christiane Berthiaume.

Depuis le mois de février, environ 888.000 personnes déplacées vivant dans des camps ont en effet été vaccinés contre la diphtérie, dont environ 220.000 enfants de moins de 8 ans. « La prochaine étape de cette campagne débutera le mois prochain et ciblera les personnes vivant en dehors des camps de déplacés », a ajouté la porte-parole de l’UNICEF.

De son côté, un porte-parole de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), Jared Bloch, a indiqué mardi qu’une « avancée majeure a été effectuée pour identifier les besoins de plus de 2 millions d’Haïtiens qui vivent dans les camps de déplacés depuis le tremblement de terre du 12 janvier ».

Les équipes de l’OIM ont réussi à établir une coordination avec les maires des sept communes environnantes de Port-au-Prince en charge de la gestion des camps, ainsi qu’avec le gouvernement et les forces de l’ordre haïtiennes. La prochaine étape sera de nouer des relations solides avec les communautés locales et les organisations non-gouvernementales, a précisé M. Bloch, lors d’une conférence de presse à Genève, en Suisse.

« L’objectif de l’OIM est d’avoir une image claire de la situation dans chaque commune et d’établir des priorités afin de répondre aux besoins spécifiques des bénéficiaires », a expliqué Jared Bloch.

Par ailleurs, un groupe de travail composé notamment de représentants du gouvernement haïtien et des Nations Unies se sont réunis la semaine dernière pour la première fois à Port-au-Prince afin de préparer les futures élections en Haïti prévues en novembre.

 

Réagir à cet article

About Scoop FM 107.7

Scoop FM 107.7

Check Also

Taxe de $ 186 imposée aux Haïtiens de la diaspora, Stéphanie Auguste précise

La ministre des Haïtiens vivant à l’étranger tente de dégonfler ce qu’elle appelle une rumeur. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *