Home 5 Actualités 5 Haïti/Politique : L’opposition maintient la mobilisation

Haïti/Politique : L’opposition maintient la mobilisation

Les  regroupements politiques Alternative, Libération, Rasanble et UCADD invitent la population à gagner les rues  ce lundi 17 et demain mardi 18 mai, ce pour continuer à exiger le départ de René Préval du pouvoir.

Les dirigeants de ces plates-formes  politiques dénoncent l’attitude de M. Préval de vouloir rester au pouvoir au delà du 7 février 2011 ; ils dénoncent également la signature de contrats juteux entre l’exécutif  et des entreprises privées sans appel d’offre. Ils critiquent  le manque de souci du gouvernement de présenter un rapport détaillé des 163 millions dépensés durant la période d’urgence.

La constitution prévoit ce qui doit être fait en cas de vacances présidentielles, donc  il n’est pas question de parler de crise institutionnelle dans le pays après le départ de René Préval le 7 février prochain, a fait savoir l’ancien conseiller électoral Rosemond Pradel, tentant ainsi de rassurer ceux-là qui se montrent très prudent par rapport au mouvement de l’opposition politique.

Le dirigeant de l’Alternative  estime que la velléité du président Préval de réaliser des élections frauduleuses, est bien celle qui pourrait engendrer de graves crises dans le pays.

Le Réseau National de Défense des Droits Humains appuie cette mobilisation. Dans une position exprimée la semaine dernière, le RNDDH dit noter avec amertume le vote du texte portant amendement de la loi électorale du 9 juillet 2008.

Le RNDDH souligne que la constitution du 29 mars 1987 n’autorise nullement le parlement à substituer des décisions  du Conseil Electoral Provisoire par ses propres décisions.

L’organisme de défense des droits humains estime que le chef de l’Etat ne respecte pas ses engagements en prenant une telle résolution.

Le  Réseau  invite la population à dénoncer cette loi dans la perspective de porter les autorités à faire machine arrière quant à sa mise en application.

Parallèlement à la mobilisation anti-Préval, le ministre chargé des relations entre le parlement et l’exécutif appelle au dialogue. Le dialogue doit se poursuivre avec tous les secteurs vitaux du pays y compris les gens de l’opposition a laissé entendre le ministre Joseph Jasmin lors d’une interview accordée à Scoop FM.

M. Jasmin plaide  pour un large consensus dans l’idée de déterminer une date pour l’organisation des prochaines élections dans le pays ; mais aussi  un consensus autour de la gestion des ressources de toute sorte que la communauté internationale s’apprête à mettre a la disposition d’Haïti.

 

 

 

 

Réagir à cet article

About Scoop FM 107.7

Scoop FM 107.7

Check Also

Taxe de $ 186 imposée aux Haïtiens de la diaspora, Stéphanie Auguste précise

La ministre des Haïtiens vivant à l’étranger tente de dégonfler ce qu’elle appelle une rumeur. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *