Home Actualités Haïti débat : Garry Pierre Paul Charles fustige l’intolérance de certains acteurs vis-à-vis des autres pour leur position sur le mandat de Jovenel
Actualités - juin 2, 2020

Haïti débat : Garry Pierre Paul Charles fustige l’intolérance de certains acteurs vis-à-vis des autres pour leur position sur le mandat de Jovenel

Avec le débat sur la fin du mandat de Jovenel Moise, le problème de l’intolérance, caractéristique du monde politique haïtien, a refait surface. Déplorant le comportement de certains protagonistes intolérants vis-à-vis des autres pour leur position sur la problématique du départ du président de la République, Garry Pierre Paul Charles exprime la nécessité d’un changement en profondeur en Haïti pour le sauvetage de la nation.

Le sénior journaliste a critiqué, ce mardi 2 juin 2020, à l’émission Haïti débat, le comportement intolérant des politiques traditionnels haïtiens qui ont participé eux aussi dans la déchéance du pays. Pour se relever de cette déchéance morbide et néfaste, Garry Pierre Paul Charles, croit que le peuple haïtien a besoin des politiciens sérieux et compétents.

« Nous avons besoin des hommes d’État ayant un sens de compromis. Nous avons besoin d’un espace avec des citoyens, des gens qui s’adjugent une certaine responsabilité sociale », a-t-il fait savoir.

Le PDG de la Radio Télé Scoop pense qu’une révolution est plus que nécessaire en Haïti. Pour réaliser cette révolution, il croit que nous avons besoin de l’aide des plus riches du pays, à l’instar de Cuba dans les années 50, mais, dit-il, pas de bourgeois corrupteurs.

Partageant le point de vue de notre analyste politique, un auditeur avisé de l’émission estime qu’il est grand temps que l’espace politique haïtien soit occupé par des gens compétents, honnêtes et sérieux. Il a souligné, par ailleurs, l’exagération de l’inégalité sociale caractérisant la société haïtienne.

« Haïti fait partie des quatre (4) pays ayant le plus d’inégalité sociale dans le monde », a-t-affirmé.

Dans la même veine, un autre fidèle auditeur de l’émission, branché depuis les États-Unis, dit croire aussi qu’une révolution doit se réaliser dans le pays. Toutefois, il précise que cette révolution doit être effectuée par la presse haïtienne.

«  Je suis prêt à participer dans cette révolution. Je souhaite que le pays prenne une autre direction après le coronavirus », a martelé l’émigré haïtien.

Mozard Lombard,

Éditorialiste de la Radio Télé Scoop,

Tél : (509) 3147-1145,

Email : [email protected]

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *