Home Actualités Haïti débat / Coronavirus : le gouvernement fait une gestion calamiteuse et opaque de la crise à des fins lucratives, dénonce Dr Renan Charlot
Actualités - mars 31, 2020

Haïti débat / Coronavirus : le gouvernement fait une gestion calamiteuse et opaque de la crise à des fins lucratives, dénonce Dr Renan Charlot

Le résident chirurgien, Dr Renan Armstrong Charlot, réprouve la formation de la cellule scientifique mise en place par l’État haïtien pour combattre la pandémie du Covid-19 qui touche le pays depuis le 19 mars dernier. Il déplore le manque d’expérience de terrain de certains de ses membres et l’absence d’autres compétences médicales nécessaires dans son giron. Selon le médecin praticien,  le gouvernement fait une gestion calamiteuse et opaque de la crise sanitaire en Haïti dans une perspective lucrative.

Le chirurgien, Renan Charlot, désapprouve le comité scientifique constitué par les autorités haïtiennes dans le cadre de la lutte contre le coronavirus. « Certains membres de cette cellule n’y ont pas leur place. Il y en a qui n’ont aucune expérience de terrain qui en font partie », a-t-il signifié, ajoutant qu’il n’y a même pas un pharmacien parmi ses membres.

Monsieur Charlot croit que la cellule devait déjà annoncer ce qu’elle compte expérimenter pour combattre la maladie en Haïti. Il exige au comité d’établir des protocoles de prises en charge pour les malades. Dr Charlot réclame, par ailleurs, la formation du personnel médical et paramédical national pour éviter une boucherie dans le pays.  

Joint au téléphone, lors de la retransmission de l’émission Haïti débat de ce mardi 31 mars 2020, Renan Armstrong Charlot ne mâche pas ses mots contre les dirigeants haïtiens. Selon lui, les responsables du pays font une gestion fatale et obscure de la crise sanitaire pour en tirer du profit.

« Les autorités font une gestion calamiteuse et opaque de la crise pour gagner de l’argent », a-t-il fait savoir, indiquant qu’elles n’ont jamais annoncé la quantité de tests qu’elles ont à leur disposition.

Renan Charlot pense que les autorités médicales auraient dû utiliser la crise comme une belle opportunité pour résoudre toute une série de problèmes liés à la défaillance du système sanitaire haïtien. « Le pays n’a aucune unité de soin cardiovasculaire. Nous n’avons pas une unité de soin radiothérapie », a-t-il fait remarquer, avant d’enchainer que cette une occasion dont nous devions profiter pour résoudre nos problèmes curatifs, exigeant une gestion rationnelle de la crise.  

Mozard Lombard,

Éditorialiste de la Radio Télé Scoop,

Tél : (509) 3147-1145,

Email : [email protected]

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *