Home Actualités Démobilisée du mouvement, la population se mobilise, comme des affranchis, pour la Noel
Actualités - décembre 24, 2019

Démobilisée du mouvement, la population se mobilise, comme des affranchis, pour la Noel

À l’occasion de la fête de Noel de cette fin d’année 2019, comme des affranchis pour ne pas dire des anciens esclaves, les gens envahissent les rues. L’affluence de monde à travers les différentes artères, de l’aire métropolitaine de Port-au-Prince, exprime le sentiment de libération du peuple haïtien du phénomène de blocage infernal des routes que vient de subir le pays durant les mois de septembre à novembre écoulés.

La rue s’est reconstituée. À l’occasion de cette fête de Noël, nos marchands ont repris leurs traditionnelles habitudes. Ils vendent partout des articles saisonniers. Dans les quartiers populaires, on fait éclater  des feux d’artifices. La population se prépare avec le peu de moyens dont il dispose pour passer une bonne veille de Noel, ce 24 décembre.

Après le ralentissement inhérent aux moments de chaos, la circulation est complètement reprise. Au regard de l’atmosphère qui règne dans certains endroits du pays, on aurait pu dire que le peuple ne se relève pas d’une période de trouble généralisé. En dépit de la précarité de la nation, l’ambiance est à la fête. Encore une fois, nous témoignons de notre résilience, notamment de notre esprit de fêtard.

Depuis quelques jours la route principale de Delmas est devenue compliquée. Cette fois, non pas à cause des barricades, mais en raison d’un déferlement populaire. La route de Delmas est retombée dans l’embouteillage. Les chauffeurs de voitures de transport en commun en ont profité, toutefois, pour contourner le trafic.

Cette semaine, les conducteurs de camionnettes ont raccourci le circuit. En vue d’augmenter la recette, ils ont  coupé le tour. Au lieu d’assurer, le transport du Carrefour de l’Aviation à Pétion Ville, ils ont divisé la course en cinq (5) voyages. Le premier s’étend de Carrefour de l’Aviation à Delmas 18. Le deuxième va de Delmas 18 au Carrefour de l’Aéroport. Le troisième part du Carrefour de l’Aéroport à Delmas 32. Le quatrième rallie Delmas 32 à 48. Le cinquième s’étale de Delmas 48 à Pétion Ville.

Libérées des barricades, les rues sont rechutées dans le phénomène du goulot d’étranglement de personnes et de véhicules. La population se densifie sur la route de Delmas. Cette densité populaire s’accentue, particulièrement, à cause de l’étalage des marchandises de nos commerçants sur les rebords de la route.

À l’occasion de cette période de Noel, la route principale de Delmas est devenue un véritable centre commercial pour ne pas dire un grand marché public. Malgré la décapitalisation du peuple due au fait que le pays vient d’endurer trois mois de récession insupportable gratuitement, la population s’engoue devant les vendeurs de vêtements, chaussures, produits cosmétiques et alimentaires qui longent les trottoirs.

Pour cette période de fin d’année, comme au paravent, à Delmas, la population déferle aussi dans les supermarchés. L’affluence de voitures, dans les marchés formels, consacre la reprise totale des activités dans la commune qui était le bastion de lutte de l’opposition politique haïtienne contre le pouvoir en place.

Le peuple haïtien était et demeure très attaché à ses traditions. L’envahissement des rues de l’aire métropolitaine de Port-au-Prince, cette année, malgré les trois mois de tempête, confirme l’attachement de la population à cette époque de Noel. La sortie du peuple haïtien montre, surtout, qu’il ne veut plus rester dans la situation d’emprisonnement dans laquelle il était écroué.

Mozard Lombard,

Éditorialiste de la Radio Télé Scoop,

Tél : (509) 3147-1145,

Email : [email protected]

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *