Home Actualités Haïti/Art : Un concours pour éterniser des images du séisme
Actualités - mars 17, 2010

Haïti/Art : Un concours pour éterniser des images du séisme

‘’ 12 janvier 2010, 4 :52 :38’’, thème d’un concours national de photographie qu’organise Imaj-Info, un media de photographie, dirigé par le photographe et sociologue, Kesler Bien-Aimé. Ce concours a été officiellement lancé cette semaine  et se déroulera suivant un calendrier allant du 15 mars au 9 octobre 2010.

A côté de la date du 15 mars, Imaj-Info reçoit les inscriptions et les photos du 16 mars au 15 mai ; le dépouillement  se fera du 16 mai au 15 juin ; la liste des 10 sélectionnés sera rendu publique le lendemain ; le vernissage de l’exposition se tiendra le 18 septembre ; le jury donnera son verdict le 1er octobre, et huit jours plus tard, à la clôture de l’exposition les prix seront remis aux trois gagnants.

Le premier sortira avec une enveloppe de 60  mille gourdes et des matériels en photographie pour prés de 6 mille gourdes. Le deuxième prix équivaudra a 35 mille gourdes cash et des matériels  photographiques estimés à 4 mille gourdes. Une enveloppe de 25 mille gourdes et des matériels pour 2 mille gourdes, tel sera le prix qui sera attribué au troisième gagnant, a informé l’initiateur de cette compétition, Kesler Bien-Aimé.

Le concours est ouvert aux photographes amateurs et professionnels et se divise en deux catégories : Photo de presse et Photo artistique.

A l’inscription, les candidats pourront soumettre 2 à 5 photos, à raison de 500 gourdes par pièces. Chaque pose doit être numérotée et accompagnée d’un texte de 50 mots au maximum, texte devant expliquer l’expérience personnelle du photographe au moment de cette prise de vue, a fait remarquer M. Bien-Aimé.

Selon ce dernier l’objectif qui sous-tend une pareille initiative est converser pour les générations futures quelques images de ce terrible événement qui a frappé Haïti le janvier 2010 à 4 heures 52 minutes 38 minutes, heure retenue d’après un cliché d’Imaj-Info.’’ …pour la mémoire de votre ville, parmi les milliers de photos du séisme que vous avez prises, éternisez quelques-unes d’entre elles à travers cet évènement’’ telle est le bienfondé de ce projet que pilotent Kesler Bien-Aimé et son équipe.

Par Idson Saint-Fleur 

[email protected]                                         

 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *