Home Actualités Haïti débat / Nomination d’un nouveau DG à la tête de la PNH : Michel-Ange Gédéon est supplanté par Rameau Normil
Actualités - août 27, 2019

Haïti débat / Nomination d’un nouveau DG à la tête de la PNH : Michel-Ange Gédéon est supplanté par Rameau Normil

Le président de la République, Jovenel Moise, a supplanté, ce mardi 27 août 2019, Michel-Ange Gédéon de la tête de la PNH. Indisposé à une véritable cohabitation avec le chef de l’État, Monsieur Gédéon n’a pas été reconduit. Il est remplacé, au terme de son mandat de trois ans, par un ancien directeur de la DCPJ, Rameau Normil.

Le poste de directeur général de l’institution policière est éminemment politique. Nommé par arrêté présidentiel en août 2016 sous l’administration de Jocelerme Privert en remplacement à Godson Orelus connu comme un proche de Michel Joseph Martelly, Michel-Ange Gédéon est parti au plus grand bonheur de l’entourage du président Moise qui souhaitait avoir le contrôle de la PNH.

Depuis l’arrivée de Jovenel Moise au timon des affaires de l’État, le président et le DG de la  police couvent un rapport tendu. Ce conflit latent n’a pas aidé la nation qui est en proie depuis quelque temps à une crise d’insécurité terrorisante. Le pays est gangstérisé. Les bandits armés font la loi à l’échelle nationale. Ils sèment partout la terreur. Ils paralysent la communication routière interdépartementale.

Cette situation a accéléré la pauvreté en Haïti. Les villes de provinces ne peuvent pas alimenter la capitale haïtienne, vice versa. Les denrées nutritives et les produits industrialisés sont revus à la hausse.  En plus de la dépréciation de la gourde et du niveau record de l’inflation qui dépasse le seuil de 18 % actuellement, ce contentieux entre les deux autorités plonge le peuple dans une crise alimentaire pas assez déplorée.

C’est dans ce contexte d’insécurité effrayante qui a de lourde répercussion sur la vie la population que Monsieur Normil a investi son nouveau poste de directeur général de la police nationale d’Haïti. Le tout nouveau directeur va-t-il remettre la pendule à l’heure pour dissiper la peur de circuler qui habite les gens et pour restaurer l’autorité de la PNH au détriment des bandits ?

À moins de deux semaines de la réouverture de l’école prévue pour le 9 septembre prochain, Rameau Normil aura fort à faire. Il a du pain sur la planche. Nommé ad intérim, il aura à se présenter au Sénat de la République, dans lequel le président Jovenel Moise perd de jour en jour sa majorité, pour se faire ratifier.  

Mozard Lombard,

Journaliste/Rédacteur de la Radio Télé Scoop,

Tél : (509) 3147-1145,

Email : lmozardo[email protected]

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *