Home 5 Actualités 5 Haïti/Etats-Unis/Diplomatie : Et si la rencontre Préval/Obama était sollicitée par le chef de l’Etat haïtien lui-même ?
Ren_Prval_22_janv

Haïti/Etats-Unis/Diplomatie : Et si la rencontre Préval/Obama était sollicitée par le chef de l’Etat haïtien lui-même ?

Ren_Prval_22_janvLe président René Préval a laissé Port-au-Prince, la capitale d’Haïti, lundi (8mars 2010), à destination des Etats-Unis en vue de rencontrer les plus hautes autorités de ce pays notamment le président Barack Obama.

Qu’en est-il de ce déplacement de René Préval aux Etats-Unis ?

Dans le cadre de cette visite de trois jours, René Préval s’entretiendra mercredi avec son homologue Obama à la Maison Blanche. Ensuite, il devrait rencontrer la Secrétaire d’Etat Hillary Clinton, le ministre de la justice, Eric Holder, le représentant américain au commerce, Ron Kirk, les leaders du Sénat et de la Chambre des représentants, l’administrateur de l’USAID, Raj Shah et les responsables de l’agence antidrogue (DEA).

Des entretiens avec le président de la Banque Mondiale, Robert Zoellick et le directeur exécutif a.i du Fonds monétaire international (FMI), John Lipsky, figurent également dans l’agenda présidentiel.

Si l’ambassadeur américain  en Haïti, Keneth Merten, avait déclarée vendredi dernier que M. Préval se rend aux Etats-Unis à l’invitation de Barack Obama, d’autres sources révèlent que la rencontre de M. Préval avec les autorités américaines aurait été sollicitée par le chef de l’Etat haïtien lui-même.

Les mêmes sources précisent que René Préval profitera de son entretien avec le chef de la Maison pour débattre d’une campagne de dénigrement orchestrée par une partie de la presse américaine a l’encontre de son gouvernement, laquelle campagne serait soutenue pour des poids lourds du milieu caritatif de la République étoilée.

La semaine dernière, un incident diplomatique aurait été enregistré en marge d’une rencontre à la direction centrale de la police judiciaire (DCPJ),  entre le président René Préval et l’amiral Michael Mullen, l’un des principaux conseillers militaires du président américain Barack Obama.

L’incident serait produit lorsque le chef de l’Etat haïtien avait laissé l’Amiral Mullen et s’était dirigé vers deux journalistes américains qu’il qualifie de menteurs pour avoir cité son administration dans des cas de corruption. 

Quelques heures avant de quitter Port-au-Prince, le président René Préval a indiqué que  comme il l’a fait aux chefs d’Etat et de gouvernement ayant déjà visité Haïti après le séisme de janvier, il va présenter au président Barack Obama les remerciements et exprimer la gratitude du peuple haïtien aux Etats-Unis pour leurs contributions à l’aide d’urgence au profit des sinistrés du cataclysme qui a fait plus de 300.000 morts et disparus.

M. Préval a dit également qu’il tachera surtout d’expliquer à Barack Obama que la première phase de l’urgence a pris fin et qu’il faudra revoir la forme de l’aide pour ne pas tuer la production locale et penser à la création d’emplois.

La problématique de la reprise des activités scolaires dans les zones très touchées par le séisme sera aussi évoquée dans son entretien avec le chef de la Maison Blanche, a-t-il précisé tout en  réaffirmant la  nécessité de rouvrir les écoles.

Selon un communiqué de la présidence, à l’issue de son séjour à Washington, René Préval s’envolera pour Roseau, à La Dominique, en vue de participer, les 11 et 12 mars, à la 21e réunion des chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté Caraïbe (CARICOM).

La situation de l’Haïti après 12 janvier sera au menu de cette réunion intersessionnelle. Soulignons qu’Haïti devait  présider, de juillet à décembre 2010, le Bureau de la Conférence des Chefs d’Etat et de gouvernement de la CARICOM mais, précise le communiqué, elle a dû renoncer à cette attribution à cause des conséquences  du tremblement de terre du 12 janvier 2010.

Réagir à cet article

About Scoop FM 107.7

Scoop FM 107.7

Check Also

Le département d’État recommande l’arrêt du TPS…

Plus de 300 000 ressortissants de pays de l’Amérique centrale et d’Haïti, bénéficiaires du TPS, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *