Home Actualités Haïti débat / Démission de Jean Michel Lapin : Jovenel Moise a annoncé à la hâte le choix de Fritz William Michel comme nouveau Premier ministre
Actualités - juillet 22, 2019

Haïti débat / Démission de Jean Michel Lapin : Jovenel Moise a annoncé à la hâte le choix de Fritz William Michel comme nouveau Premier ministre

Moins de 24 heures après la démission de Jean Michel Lapin de la primature, le président de la République, Jovenel Moise, a annoncé, ce lundi 22 juillet 2019, sur tweeter d’abord, avant de le confirmer par arrêté, la désignation du citoyen Fritz William Michel comme nouveau Premier ministre.

Incapable de se faire ratifier au parlement haïtien, le cabinet de l’ancien PM nommé Jean Michel Lapin n’a pas pu sortir le pays dans sa situation de crise chronique dans laquelle elle se retrouve depuis tantôt un an.

Buté à trois reprises au Sénat de la République, Jean Michel Lapin dit faire un choix pour Haïti. Il n’a pas eu la chance de matérialiser ses projets à cause de l’entêtement du président Moise qui ne se disposait pas à trouver un terrain d’entente avec les acteurs de l’opposition, notamment le groupe des 4 sénateurs qui n’ont pas voulu traiter avec le ministre de la justice, Jean Roudy Aly, incriminé pour avoir laissé exfiltrer les 7 étrangers arrêtés en possession d’armes de guerre et très sophistiquées lors des événements de convulsion et de blocage du pays en février dernier.

Après le renvoi de son prédécesseur, Jean Henry Céant, de la primature, par la chambre basse, le fonctionnaire de carrière, Jean Michel Lapin, avait pour mission de liquider les affaires courantes dans l’administration publique haïtienne pendant 30 jours. Ces trente jours n’avaient pas pu être respectés. Ils se prolongeaient au-delà de 4 mois. Durant ces 4 mois, Haïti a connu une situation d’insécurité sans précédent. Les caïds font la loi presque partout, dans la capitale et dans certaines villes du pays. Le taux d’inflation grimpe. Le dollar américain atteint un niveau record. Le coût de la vie donne le tournis. Les mobilisations se densifient. La population, plus que jamais, se perd dans la misère.

Le peuple haïtien vient de perdre près de quinze semaines pour un conflit qui nécessitait seulement un esprit de compromis. Si le président avait consenti à concédé aux 4 sénateurs qui représentent l’aile dure de l’opposition leurs revendications, nous aurions pu ne pas faire à la population, qui était déjà dans un état d’urgence, gaspiller ce temps. Les défis sont encore là. Le pays est encore en mode blocage. Plusieurs régions du pays sont toujours sous le contrôle des bandits. Ces derniers imposent leur loi au point de rompre la communication routière interdépartementale. Les camions de transports de provisions arrivent très difficilement à la capitale. De ce fait, nos marchés formels et informels ne peuvent pas s’approvisionner. Les prix des denrées alimentaires sont revus à la hausse.

C’est dans ce contexte inquiétant que le chef de l’État a annoncé, après la démission de Lapin, la désignation de Fritz William Michel, ancien ministre de la planification et de la coopération externe du gouvernement démissionnaire, comme nouveau Premier ministre. Monsieur Michel viendra-t-il pour changer la donne ? À moins de 2 mois de la 74e session de l’Assemblée Générale des Nations Unies, qui s’ouvrira le 17 septembre prochain, la présidence veut mettre les bouchées doubles.

Mozard Lombard,

Journaliste/Rédacteur de la Radio Télé Scoop,

Tél : (509) 3147-1145,

Email : [email protected]

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *