Home 5 Actualités 5 Haïti débat / Interview avec Steven Saba et Wilde Donald Guerrier : L’esprit d’équipe de la sélection nationale, que nous ne cultivons pas en Haïti, est à la base de son couronnement, nous expliquent les deux grenadiers

Haïti débat / Interview avec Steven Saba et Wilde Donald Guerrier : L’esprit d’équipe de la sélection nationale, que nous ne cultivons pas en Haïti, est à la base de son couronnement, nous expliquent les deux grenadiers

Les grenadiers, après leur bonne performance au Gold Cup 2019, ont fait renaitre un sentiment de fierté nationale au sein de la population. Ce sentiment de fierté, perdu avec la précarité de la vie et les crises à répétition en Haïti, surgit chez nous à partir de l’exploit louable que vient de réaliser notre sélection nationale de Football.

Si les grenadiers ont réussi un tel exploit, il ne faut pas se leurrer pour autant en s’avisant qu’ils vont toujours le répéter dans les mêmes conditions qu’ils l’ont réalisé. La sélection nationale vient d’honorer le pays malgré le très bas niveau de notre championnat national. Elle vient de donner un bon coup de projecteur à la nation, en attirant tous les grands médias du monde sur nous pour évoquer Haïti, non pas cette fois-ci en terme de catastrophe et de détresse, sans le support du secteur privé économique et presque sans l’État haïtien qui revendiquent la victoire.

La sélection ne pourra pas maintenir cet élan, ne gardera pas cette dynamique pendant longtemps si nous ne structurons pas notre championnat, nous ne professionnalisons pas notre league ni n’investissons pas dans le football haïtien.  Il est temps de passer d’un championnat amateur à une compétition professionnelle. Le football a toujours été une industrie, c’est-à-dire une activité économique organisée sur une grande échelle, pendant que nous insistons à le réaliser au rabais avec amateurisme et que nous nous attendons à atteindre le plus haut niveau. On pouvait s’en servir pour mettre le pays sur un rail de développement.

Deux grenadiers, Steven Saba et Wilde Donald Guerrier, répondant aux questions de nos journalistes sportifs, Wiljode Louis, Joel Pierre et Degaulle Charles, ont précisé l’origine de leur performance qui a provoqué cet émoi au sein de la population. Selon eux, cette prouesse que vient de réaliser le groupe provient de l’esprit d’équipe qu’il a développé pendant le tournoi, de la détermination qui l’a animé et de la motivation de tout le staff d’encadrement.

L’esprit d’équipe, la détermination et la motivation sont nécessaires, mais ils ne sont pas suffisants pour rendre une sélection compétitive au point d’enchainer de très bons résultats au sommet du football mondial.

Après cet épisode du Gold Cup, le cap sera mis maintenant sur la coupe du monde de 2022. Pour pouvoir refaire l’histoire, le très solide milieu de terrain haïtien Steven Saba demande à la population de continuer de soutenir l’équipe. « Je demande à tout le monde de continuer de nous supporter. Sans votre support, nous ne pourrons pas rééditer cet exploit. Nous sommes là pour défendre le pays, les couleurs nationales », a déclaré l’actuel joueur du Violet Athlétique Club, qui est sollicité par plusieurs équipes de la league américaine de football.

« Je joue pour la sélection depuis tantôt 11 ans. Durant ces 11 ans, je joue trois Gold Cup, dont 2 avec Marc Colas comme entraineur. C’est la première fois que le groupe exprime un tel esprit d’équipe. En 2015, nous avions une plus grande équipe, mais nous n’étions pas animés autant par cet esprit », a expliqué le numéro 10 de la sélection nationale qui évolue actuellement au Quarabag FK, en première division du championnat d’Azerbaïdjan.

Wilde Donald Guerrier, fatigué par une longue saison de football en Europe, a évoqué la coupe du monde 2022, à l’instar de son coéquipier Steven Saba, ce mercredi 10 juillet 2019, lors de la retransmission de l’émission Haïti débat, dans les micros de la Radio Scoop FM, comme prochain le prochain défi des grenadiers. «  Nous allons travailler afin de fournir plus d’efforts  pour pouvoir participer au mondial 2022 au Qatar », a martelé le natif de Port-à-Piment.

Mozard Lombard,

Journaliste/Rédacteur de la radio Télé Scoop,

Tél : (509) 3147-1145,

Email : [email protected]   

Réagir à cet article

About Mozard Lombard

Mozard Lombard

Check Also

Haïti / débat : La désolidarisation de Sorel Jacinthe avec le pouvoir : Le sénateur de la Grand Anse joue sa survie

Les supporteurs du pouvoir en place continuent de s’en désolidariser. Après Réginald Boulos, qui côtoie …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *