Home Actualités Rebondissement dans l’affaire des missionaires américains : leur avocat americain désigné comme présumé trafiquant de sexe
Actualités - février 15, 2010

Rebondissement dans l’affaire des missionaires américains : leur avocat americain désigné comme présumé trafiquant de sexe

Jorge Puello, engagé par les missionnaires américains emprisonnés à Port-au-Prince pour enlèvement d’enfants est accusé d’avoir attiré des femmes dans la prostitution. Voilà qui vient remettre en question le sort de ces Américains.  La Police d’El Salvador a dit qu’elle croyait que Jorge Puello, un auto-déclaré avocat qui a aidé les baptistes Américains est en fait Jorge Torres Orellana.

Il est recherché au Salvador en raison de complicité avec un réseau de trafiquants de sexe qui attire des filles par de fausses promesses de contrats puis les faire travailler comme prostituées au Salvador. Interpol et la police en République dominicaine ont cherché des empreintes digitales pour permettre de confirmer l’identité de M. Puello, US Department of Homeland Security aide également dans la recherche de ses antécédents.

Au Salvador, Howard Augusto Cotto, le vice-directeur des enquêtes menées sur Jorge Torres Orellana, a déclaré que la «possibilité est élevée » que M. Puello et M. Orellana soient la même personne. La mère de M. Puello, qui vit en République dominicaine, a confirmé dans une interview avec The Miami Herald d’hier: «C’est lui. » «Mais ces choses qu’ils disent de lui, je doute qu’elles sont vraies, at-elle ajouté.

Le juge Bernard Saint-Vil, qui était en charge du dossier, a recommandé vendredi que le groupe soit libéré alors que l’enquête se poursuit. «  Je travaille aussi vite que je peux, mais je dois d’abord comprendre que M. Puello, 32 ans, a insisté qu’il a été victime d’une erreur d’identité. Il n’ya aucune preuve que les missionnaires l’ont connu, ou avaient un lieu quelconque avec lui avant leur arrestation le mois dernier. Leurs parents ont dit qu’ils avaient pensé qu’il était un bon samaritain. Jorge Puello s’est impliqué dans leur cas, après avoir appelé une de leurs églises dans l’Idaho.

Source : timesonline.co.uk

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *