Home Actualités Haïti/Séisme: 350 gendarmes et policiers européens attendus à Port-au-Prince
Actualités - janvier 25, 2010

Haïti/Séisme: 350 gendarmes et policiers européens attendus à Port-au-Prince

La commission européenne s’apprête à dépêcher quelque 350 gendarmes et policiers en Haïti pour renforcer les effectifs de la force de maintien de la paix des Nations Unies dans le pays (Minustah). L’annonce a été faite par les chefs de la diplomatie de l’UE lors d’une réunion à Bruxelles. 

Ces 350 gendarmes et policiers seront extraits de la Force européenne de gendarmerie, à laquelle participent la France, l’Espagne, l’Italie, le Portugal, les Pays-Bas et la Roumanie.

À cette réunion une entente a été trouvée pour mettre en place une cellule de coordination des moyens navals et en matière d’ingénierie déployés sur place, en vue d’accroître l’efficacité et la visibilité de l’UE.

Lundi, le secrétaire d’Etat français aux Affaires européennes, Pierre Lellouche, a critiqué la Haute représentante pour la politique étrangère de l’UE, Catherine Ashton, qui avait préféré maintenir, quelques heures après la catastrophe, un déplacement à Londres plutôt que de coordonner l’action européenne à Bruxelles ou sur place.

Catherine Ashton a justifié ses décisions en faisant valoir qu’elle n’avait pas voulu perturber les opérations de secours et l’acheminement de l’aide humanitaire en Haïti, préférant se concentrer sur la coordination de l’aide avec les Etats-Unis lors d’un déplacement à Washington.

M Lellouch a estimé que les Vingt-Sept devaient ‘’essayer de mieux faire en terme de visibilité de l’Union’’ en Haïti, critiquant implicitement le rôle discret joué par Catherine Ashton depuis le séisme du 12 janvier.

Les annonces d’aide de l’UE pour aider à la reconstruction d’Haïti sont évaluées à quelque 430 millions d’euros.

 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *